«7 octobre 2023 Israël Gaza. L’affrontement des tragédies»: des voix contre le silence

Dans leur nouvel essai 7 octobre 2023 Israël Gaza. L’affrontement des tragédies, les deux spécialistes du Proche-Orient Benoît Christal et Gallagher Fenwick tentent de comprendre les conséquences de l’horreur, et ce, dans les « deux camps ». Quelques semaines après l’attaque du groupe terroriste et les bombes qui ont commencé à pleuvoir sur Gaza, ils sont allés collecter les mots (et les maux) des civils israéliens ayant survécu à l’attaque du Hamas, des proches des otages ainsi que des Gazaouis, victimes depuis d’une véritable hécatombe.

Comment mettre des mots sur l’innommable ? Impossible non plus de rester insensible à ce qui se trame sous nos yeux au Proche-Orient, où toute forme de paix semble dorénavant perdue. Loin d’être un chapitre de plus dans l’éternel conflit israélo-palestinien, l’assaut du Hamas du 7 octobre 2023 s’est révélé un tournant dramatique dans la région. Le massacre inédit qui a fait 1140 morts israéliens a provoqué une réaction militaire de grande ampleur de la part de l’État hébreu sur Gaza, ayant tué jusqu’ici plus de 30 000 habitants de l’enclave palestinienne. Malgré les pressions internationales afin d’imposer un cessez-le-feu, les combats se poursuivent après plus de cinq mois de guerre.

Face à ce conflit où chacun est souvent sommé de choisir son camp, « ce livre ne sert ni à convaincre, ni à accuser, mais à consigner et à témoigner, pour éviter que ces drames ne sombrent dans l’oubli », soulignent les deux auteurs. Le recueil de divers témoignages, qui inclut également des entrevues avec des militaires, d’anciens diplomates, des journalistes, des médecins et des photographes, est une plongée en apnée dans les traumatismes et les souvenirs douloureux, un récit choral qui met de l’avant la folle cruauté de cette guerre fratricide.

Minute par minute, heure après heure, on lit les instants de terreur d’Elad Poterman lorsque des membres armés du Hamas ont fait irruption dans sa maison lors de leur invasion en territoire israélien. Les histoires s’entrechoquent, s’entrecroisent et se font écho, comme celle du docteur palestinien Ala Shatal, qui décrit l’agonie des patients de l’hôpital détruit par les obus de Tsahal, ou celle de Yonatan Zeigen, qui fait part de ses derniers échanges avec sa mère, Vivian Silver, quelques instants avant qu’elle ne soit capturée par des membres de l’organisation terroriste.

Sans être totalement un ouvrage ancré dans l’actualité brute ou une analyse historiographique des événements, la proposition se greffe dans un temps intermédiaire, celui de la parole. Sans fard et avec pudeur, les auteurs humanisent les récits tout en traçant les contours d’une catastrophe aux multiples facettes composée de nombreuses blessures. Au-delà de l’étendue du fossé qui sépare les Israéliens et les Palestiniens, on découvre, au fil des chapitres, des points de contact, une sorte de résonance chez les deux peuples ennemis. Oui, il y a beaucoup de peine, de souffrance et de colère, mais il y a aussi, paradoxalement, une forme d’espoir, aussi ténue soit-elle, à travers chaque expérience vécue.

7 octobre 2023 Israël Gaza

★★★ 1/2

Benoît Christal et Gallagher Fenwick, Éditions du Rocher, Paris, 2024, 208 pages. Parution le 10 avril.

À voir en vidéo

You May Also Like

More From Author