A quel prix le nouveau Peugeot 3008 est-il disponible ?

8 min read

Peugeot a levé le voile sur les tarifs de son nouveau 3008. Le SUV dans sa version 100% électrique démarrera à partir de 44 990 euros avant déduction du bonus écologique. C’est le prix à payer pour mettre la main sur un modèle au design transformé, avec des lignes beaucoup plus tranchantes façon SUV coupé.

[Mis à jour le 11 janvier à 16h48] Grande réussite chez Peugeot, le 3008 reste l’un des SUV préférés des Français. Avant d’être remplacé sous peu par celui de troisième génération, le 3008 II, pourtant en fin de carrière, s’est encore écoulé à plus de 30 000 exemplaires en France, faisant de lui le 12ème modèle neuf le plus vendu dans le pays. Son remplaçant, révélé en septembre dernier, a tout pour faire aussi bien. Mais le constructeur n’avait pas encore dévoilé les tarifs de son SUV compact, c’est chose faite depuis le 11 janvier. En attendant de nouvelles motorisations annoncées, Peugeot a donné le prix de sa version à hybridation légère, qui démarrera à partir de 38 490 euros, et de sa version 100% électrique, une nouveauté pour le 3008, désormais doté d’un moteur de 210 chevaux et d’une batterie de 73 KwK. En entrée de gamme, dans la finition Allure, le e-3008 coûtera 44 990 euros, ce sera 2 000 euros de plus pour la finition GT (46 990 euros). Dans les deux cas, le e-3008 reste éligible au bonus écologique puisque son prix ne dépasse pas la limite fixée à 47 000 euros.

Dévoilé le 12 septembre dernier sur son site de production historique de Sochaux, le nouveau Peugeot 3008 présente un nouveau look plus tranché, arborant désormais les lignes d’un SUV coupé. A l’intérieur, le tout nouveau Peugeot Panoramic i-Cockpit et son grand écran de 21 pouces devrait en séduire plus d’un. La marque au Lion a fait le choix d’abandonner les moteurs 100% thermiques sur le marché européen, optant exclusivement pour le tout électrique ou l’hybride.  

Lancé en 2016, le Peugeot 3008 deuxième génération avait été une énorme réussite pour Peugeot. Ecoulé à plus de 1.3 million d’exemplaires, il est, et de loin, le modèle le plus rémunérateur de la marque, et sa version restylée, sortie en 2020, n’avait fait que conforter son leadership dans le segment très porteur des SUV compacts. Retrouvez ci-dessous toutes les informations sur le nouveau Peugeot 3008 !

Les photos du nouveau Peugeot 3008 

Après l’immense succès du 3008 de deuxième génération, les attentes autour de son successeur, le Peugeot 3008 III, étaient forcément élevées. La marque au Lion, sous les ordres de son chef designer Matthias Hossann, intronisé en 2020 après le départ de Gilles Vidal chez Renault, ne s’est pas contenté d’un fade copié-collé sur son modèle le plus “bankable”. Voici les principales nouveautés à connaître.

  • Loué à la sortie du 3008 II en 2016, le design de la nouvelle version a été renouvelé dans un style encore plus dynamique. Les lignes de la carrosserie du 3008 III apparaissent plus épurées et tranchantes. C’est d’autant plus visible à l’arrière de la voiture avec ce hayon très vertical et l’inclinaison encore plus marquée de la lunette, ce qui donne clairement au nouveau 3008 des allures de SUV coupé, à l’instar des Renault Arkana et Rafale. Toujours à l’arrière, la marque Peugeot est désormais écrite en toutes lettres sur un bandeau noir reliant des feux dont la signature lumineuse à trois griffes a été revisitée.
    © Peugeot

  • Sur la face avant du véhicule, le 3008 III adopte également la nouvelle identité lumineuse de Peugeot avec les trois griffes à LED placées sous les feux. Mais contrairement au petit frère 2008, les griffes ne descendent pas plus bas que l’imposante calandre. La partie inférieure du bouclier accueille pour sa part une large entrée d’air divisée en deux parties. Les nouvelles armoiries du blason Peugeot, avec une tête de lion restylisée, sont visibles au centre de la calandre, ainsi que sur les jantes et sur les ailes du véhicule selon les gammes.
    © Peugeot

  • A l’extérieur, le nouveau 3008 est plus plus long que son devancier (4m54 contre 4m45 pour l’ancienne version). Le SUV a aussi gagné en  largeur (1m89, +5cm) et en hauteur (1m64, +2cm). Les lignes de sa silhouette sont beaucoup plus tranchantes, avec in fine la recherche de gain en aérodynamisme. 
© PEUGEOT
  • A l’intérieur, le 3008 de troisième génération est le premier modèle de la marque au lion à bénéficier du nouveau Peugeot Panoramic i-Cockpit. Sa principale innovation se trouve au niveau de son impressionnant écran panoramique incurvé de 21 pouces haute définition posé en hauteur sur la planche de bord.  Cette unique dalle n’est séparée que virtuellement par une bande noire afin de distinguer le combiné d’instruments rassemblant au-dessus du volant toutes les informations liées à la conduite (vitesse, powermètre, aides à la conduite, flux d’énergie…) et la partie tactile sur la partie droite de l’écran panoramique qui permet notamment de gérer les systèmes de chauffage/climatisation, de navigation, de médias/connectivités… L’écran s’étend de l’extrémité gauche du tableau de bord jusqu’à la console centrale. Pour la marque, “l’effet flottant est accentué par un éclairage d’ambiance à LEDS spécifique situé sous l’écran.”
© PEUGEOT
  • Toujours dans le cockpit, la partie centrale de la planche de bord accueille les i-Toggles, “des touches tactiles entièrement personnalisables qui permettent de programmer un accès rapide à 10 fonctions préférées de l’utilisateur, qu’il s’agisse d’appeler un contact favori, de lancer la navigation vers une destination fréquente, de régler la radio sur une station appréciée, de fixer la température idéale de la climatisation, etc.”
© PEUGEOT
  • Le petit volant, devenu une marque de fabrique chez Peugeot, la marque estimant que son association avec le combiné tête haute offre un confort de conduite optimale, est toujours de rigueur. Mais le coussin central a été redessiné, plus petit, pour donner, selon le constructeur “un effet de lévitation qui rappelle celui de l’écran panoramique de la planche de bord.” Les boutons sur le volant sont désormais tactiles avec des commandes “tactiles cliquables” qui ne se déclenchent que si le conducteur appuie suffisamment longtemps.
© PEUGEOT
  • Enfin pour finir avec l’intérieur, le levier de vitesse est également différent entre le 3008 de deuxième et de troisième génération. Fini le levier en forme de crosse, remplacé par une commande électrique surélevée et située à côté du bouton de démarrage. 
© PEUGEOT

Les amoureux du thermique devront faire leur deuil : le nouveau Peugeot 3008 ne propose plus aucune motorisation 100% essence ou diesel. Le SUV, premier modèle construit sur la nouvelle plate-forme STLA Medium du groupe Stellantis,va exister en version avec une hybridation légère en attendant, normalement, une version hybride rechargeable. Il sera doté d’un moteur essence d’une puissance de 136 chevaux, couplé à une boite à 6 vitesses électrifiées à double embrayage qui intègre un moteur électrique, et d’une batterie de 48V. Mais la grande nouveauté, c’est que la 3ème génération du Peugeot 3008 se décline  désormais en 100% électrique.

Le e-3008 proposera trois motorisations électriques : un moteur de 210 chevaux associé à une batterie de 73 KwK pour une autonomie de 525 kilomètres, un double moteur de 320 chevaux avec la batterie de 73 kWh en quatre roues motrices pour une autonomie identique, et enfin le moteur de 230 chevaux associé à une batterie de 98 kWh, dite “Grande Autonomie”,  qui permettra à ses occupants de parcourir 700 kilomètres avec une recharge pleine. Mais pour le moment, seul la première des trois versions détaillées ici est disponible à la commande depuis le 11 janvier 2024. 

La 3ème génération du 3008 a été révélée le 12 septembre dans l’usine historique de Sochaux. Le constructeur a annoncé que l’arrivée dans les concessions de la star de ses modèles était prévue pour le mois de février 2024.

Quatre mois après avoir révélé son nouveau 3008, Peugeot a levé le voile, le 11 janvier 2024, sur les tarifs de son SUV. Du moins sur les versions dont les les motorisations sont disponibles pour le moment puisque certaines viendront un petit peu plus tard (voir ci-dessus).  Ainsi, le constructeur a révélé les prix de la version à hybridation légère et de celles électrifiées avec le moteur de 210 chevaux et la batterie de 73 KwK. Le 3008 HYBRID 136 e-DCS6, qui peut “rouler plus de 50 % du temps en mode 100% électrique en circulation urbaine” selon la marque au lion, est disponible à la commande à partir de 38 490 euros.

En ce qui concerne le e-3008, il sera toujours éligible au bonus écologique, quelque soit la finition, puisque son prix démarrera sous les 47 000 euros (le seuil à ne pas dépasser pour pouvoir bénéficier de l’aide de l’Etat), à partir de 44 990 euros dans la finition Allure et de…46 990 euros dans la finition haut de gamme GT. C’est plutôt une bonne nouvelle car les premières estimations faisaient état d’un prix compris entre 45 000 et 50 000 euros. Mais cela reste plus cher que le nouveau Renault E-Scénic, dont les tarifs ont été révélés une semaine plus tôt. Pour 46 990 euros, avant la déduction du bonus écologique (pouvant aller jusqu’à 7 000 euros), les acheteurs pourront lettre la main sur le SUV de la marque au losange dans sa version grande autonomie (625km). Le prix d’entrée du Scénic 100% électrique est de 39 990 euros, c’est 5 000 euros de moins que celui du Peugeot e-3008.

You May Also Like

More From Author