à quoi s’attendre ? Des annonces prévues ?

3 min read

Voeux d'Emmanuel Macron : à quoi s'attendre ? Des annonces prévues ?

Pour tenter de relancer son second quinquennat, le chef de l’État s’apprête à adresser aux Français un discours optimiste lors des traditionnels vœux présidentiels, ce dimanche 31 décembre.

La France résiste face aux crises qui s’accumulent : à défaut de pouvoir promettre le plein-emploi et le reflux imminent de l’inflation, Emmanuel Macron présente dimanche 31 décembre à 20 heures à la télévision, à la radio et sur internet, les traditionnels vœux aux Français. Sur fond de profondes divisions dans la majorité et d’une popularité fragile, le chef de l’État maintient cet exercice télévisés en vigueur depuis Charles de Gaulle. Comme les années précédentes, l’image de la façade du Palais de l’Élysée sur fond de Marseillaise précéderont son allocution à l’heure de l’habituel JT. Bureaux ou jardins ? L’Élysée veut maintenir jusqu’au bout le suspense sur le cadre qui sera choisi.

Sur le fond, le président de la République devrait souligner que les réformes continueront à un rythme élevé tout au long de l’année 2024. Si les vœux ne sont généralement qu’un exercice de pédagogie, certains présidents en ont profité pour faire des annonces. Mais il faut s’attendre à du “classique” cette année, estime un communicant de l’Élysée auprès du JDD. Le président devrait adresser aux Français un message d’unité et de confiance. Une constante dans cet exercice que le chef de l’État prononce pour la septième fois. 

Économie et décentralisation au programme

C’est l’habitude présidentielle : l’occupant du 55, rue du Faubourg Saint-Honoré aime insuffler un peu plus d’optimisme dans cette France qui, sous sa houlette, a traversé nombre de crises en tous genres. Lors de ses vœux pour 2023, Emmanuel Macron avait appelé à “l’unité de la nation” et à ne pas céder à “l’esprit de division”. 

Les nombreux rendez-vous attendent la France en 2024, à l’image des Jeux olympiques de Paris ou de la réouverture de la cathédrale de Notre-Dame de Paris, pourraient être évoqués, tout comme les principaux thèmes politiques qui devraient rythmer l’année à venir : réformes destinées à amplifier le retour au plein-emploi ; système de l’assurance chômage, déjà réformé, qui pourrait être amené à évoluer ; décentralisation. Devant les maires, il s’était engagé en faveur d’une réforme “réelle et audacieuse” pour que chacun sache enfin “clairement qui fait quoi” car “le partage des compétences, ça ne marche pas”. Le président envisage, par ailleurs, de ressusciter le conseiller territorial, initié par Nicolas Sarkozy, mais supprimé sous François Hollande.

Cependant, Emmanuel Macron ne devrait pas rentrer dans les détails de tous ces projets. “C’est un passage obligé et, depuis qu’ils existent, il n’y a jamais eu d’annonce fracassante. Depuis le 8 décembre, il a dit qu’il ferait une grande annonce en janvier, le fameux ‘rendez-vous avec la Nation'”, rappelle Eric Decouty sur LCI. Il faudra donc encore un peu de patience pour connaître le nouveau cap présidentiel.

You May Also Like

More From Author