Amazon s’attaque à un énorme réseau de fraudeurs

Le géant du commerce en ligne a déposé une plainte contre un « cercle international de voleurs » accusé d’avoir subtilisé des millions de dollars en marchandises. La manipulation, élaborée par l’organisation connue sous le nom de REKK, impliquait l’achat de produits sur le site d’Amazon et la demande de remboursements sans restituer les biens.

Un réseau de fraudeurs particulièrement astucieux

Selon Amazon, REKK faisait la promotion de ses services de remboursement frauduleux sur divers réseaux sociaux, dont Reddit et Discord, et utilisait la messagerie Telegram pour communiquer avec ses complices. La plainte, déposée il y a quelques jours dans l’État de Washington, cite REKK et près de 30 personnes originaires des États-Unis, du Canada, du Royaume-Uni, de Grèce, de Lituanie et des Pays-Bas comme complices dans cette affaire.

D’après la plainte, le schéma frauduleux impliquait des intrusions dans les systèmes internes de l’entreprise et des pots-de-vin versés à des employés d’Amazon pour approuver des remboursements. Les articles concernés par ces remboursements illégitimes incluaient des consoles de jeux, des smartphones, des ordinateurs portables, et même une pièce en or 24 carats.

Dans sa plainte, Amazon a inclus des captures d’écran montrant REKK détaillant la fraude dans des publicités sur les réseaux sociaux. La société a également exposé le stratagème en faisant passer un enquêteur comme un utilisateur de REKK, qui a acheté puis obtenu un remboursement pour un iPad sans le retourner.

Le groupe a demandé le paiement de dommages dans cette affaire et a souhaité que les personnes visées dans la plainte ne soient pas affiliées avec l’entreprise, y compris en tant qu’acheteurs sur Amazon. La société a également indiqué avoir aidé les forces de l’ordre en fournissant des preuves ayant contribué à l’inculpation d’autres groupes d’escrocs du même genre.

En 2022, les acheteurs du monde entier avaient dépensé 678 milliards de dollars sur les sites d’Amazon, ce qui en fait une cible fort intéressante pour les escroqueries en tout genre. Selon une étude d’Appriss Retail, environ 10 % des marchandises retournées pouvaient être considérées comme frauduleuses ; autrement dit, pour 100 $ de marchandise retournée et acceptée, la fraude représentait 10,40 $. En réponse, Amazon a investi 1,2 milliard de dollars et emploie 15.000 personnes pour lutter contre le vol, la fraude et les abus sur son site.

Lorsque la fraude est détectée, Amazon prend toutes sortes de mesures pour stopper l’activité, à commencer par des avertissements, mais aussi la fermeture de comptes et l’interdiction d’ouvrir de nouveaux comptes pour les individus impliqués dans la fraude de remboursement, a rappelé Dharmesh Mehta, vice-président en charge des services aux vendeurs chez Amazon.

🟣 Pour ne manquer aucune news sur le Journal du Geek, abonnez-vous sur Google Actualités.

You May Also Like

More From Author