Angleterre : Au bout du suspense, le XV de la Rose monte sur le podium… Revivez la petite finale avec nous

12 min read

22h57 : Allez, on se donne rendez-vous demain pour la grande finale entre la Nouvelle-Zélande et l’Afrique du Sud. Passez une belle soirée !

22h56 : A défaut d’être grandiose, cette petite finale a été géniale pour son suspense. Largement dominés en début de rencontre, les Pumas sont revenus, mais trop d’erreurs ne leur ont pas permis de finir en beauté cette Coupe du monde. Les Anglais, arrivés sans repère dans ce Mondial, finissent troisièmes.

80e : C’est finiiiii, l’Angleterre finit troisième de la Coupe du monde !

78e : Des percussions sont en train d’être revisionnées par le TMO. Mais rien n’est signalé. Encore 1’20 à jouer.

78e : La relance énorme de Carreras qui vient mettre sur les fesses Smith. Mais les transmissions ensuite sont malheureuses, et l’Angleterre récupère le ballon. Que d’opportunités ratées.

77e : C’est validé, évidemment.

77e : Les Anglais prennent tout leur temps sur cette mêlée.

76e : L’en-avant terrible des Argentins dans le camp anglais.

75e : Allez, mes Pumas, faut repartir de l’avant.

75e : Noooooooon, Nicolas Sanchez rate la pénalité de l’égalisation

74e : Oh la pénalité pour l’Argentine, sur un débordement sur l’aile gauche. Faute de Freddie Stewart. Les Pumas réclament un placage haut.

73e : C’est drôle, même Felipe Contepomi, adjoint de Mickael Cheicka dans le staff argentin, se régale avec la sono du Stade de France, et avec les Spice Girls, là, en l’occurence.

73e : La belle action des Argentins, qui avancent, qui avancent. En-avant anglais sur un placage. Il y aura donc une mêlée à environ 30m de l’en but anglais.

73e : L’Australie a été sortie dès le premier tour, ça fait donc bien longtemps.

72e : Le beau maul argentin, qui finit par récupérer une mêlée dans le camp anglais.

69e : On l’a un peu taillé en début de match, mais Marcos Kremer livre une grosse prestation. Là, le joueur de Clermont provoque un en-avant anglais, alors que le XV de la Rose était dans les 22m des Pumas.

68e : 77.600 spectateurs pour cette petite finale. Le Stade de France n’est pas plein, mais c’est une très belle réussite pour un match pour la troisième place.

68e : Par contre, messieurs, on vous prévient de suite : pas de prolongations SVP.

67e : Ca passe pour Nico Sanchez (23-26).

66e : Voilà, pénalité obtenue par l’Argentine, après une faute de George Ford. Nicolas Sanchez va prendre les points pour recoller.

65e : Encore un gros quart d’heure de jeu, les Argentins vont devoir retrouver un second, troisième, quatrième souffle.

64e : Ah, oui, pendant ce temps, l’Angleterre a obtenu une pénalité et Farrell ne s’est pas manqué. De nouveau six points d’avance pour le XV de la Rose.

62e : « Moi, j’avais le soleil / Jour et nuit dans les yeux d’Emilie… » A VOUS !

61e : On vibre plus avec le karaoké mis en place par la sono du Stade de France à chaque arrêt de jeu que sur les offensives des uns et des autres.

59e : Echange de coups de pied… Au final, ce sont les Anglais les petits gagnants à ce jeu, car ils récupèrent une touche dans les 22m.

57e : On ne va pas se mentir, on n’est pas sur un match avec un niveau foufou.

55e : Manu Tuilagi, blessé, est remplacé par George Ford, l’homme qui a mis à terre l’Argentine en phase de poule.

55e : Carreras, même s’il marque l’essai, a été fautif sur le deuxième essai anglais,en voyant son coup de pied contré, et là il ne trouve pas la touche.

54e : L’Argentine et Kremer récupèrent à leur tour une pénalité à 60m, mais Carreras ne trouve pas la touche.

52e : Mais le beau contest d’Earl vient soulager le XV de la Rose.

52e : Les Argentins sont dans les 22m anglais.

50e : Les Anglais déjouent, comme sur ce coup de pied de Smith, qui trouve une petite touche.

48e : Allez, l’Argentine récupère une pénalité 45m face aux poteaux. Bofelli tente et remet les Argentins à 3 points. (23-26)

47e : On pensait les Argentins bien revenus dans le match, mais cet essai dans la foulée de celui de Carreras leur a mis un coup sur la tête.

43e : Mais nooooooooon, le dégagement argentin est contré par Theo Dan, qui récupère le ballon et aplati entre les poteaux. Réaction immédiate des Anglais. Transformation de Farrell (23-17)

42e : Essai de Carreras !!!! Une superbe percée du demi d’ouverture argentin plein axe, qui file à dam.

41e : Ce sont les Argentins qui investissent le camp anglais en ce début de seconde période.

40e : C’est reparti avec les Argentins qui donnent le coup d’envoi !

21h58 : Allez, on est de retour, après avoir mangé une superbe crème aux oeufs, le DOAT (dessert of all time).

40e : Mi-temps sur ce score de 16-10 pour les Anglais. On ne peut pas dire qu’on voit un gros match, mais l’essai de Cubelli a redonné un peu d’intérêt à ce match.

39e : Les Anglais sont un peu moins bien en cette fin de première période.

38e : Farrell est au sol, après un gros placage.

36e : Le beau jeu au pied de Stewart, qui récupère une mêlée aux 30m argentins, après un en-avant de l’arrière garde des Pumas.

34e : Essai validé, essai transformé par Bofelli, qui recolle 10-16

33e : La grosse offensive argentine qui se conclue par un essai magnifique de Cubelli. Mais je crois qu’il y a un en-avant sur l’action. Ca va regarder la vidéo.

29e : Trois points de plus, évidemment, pour le XV de la Rose (3-16)

28e : Encore une pénalité obtenue par les Anglais. Farrell va la tenter (et va la réussir).

27e : La sono du Stade de France qui crache du Queen à tout va pendant qu’Itoje se fait soigner. J’espère qu’on entendra aussi du Carlos Gardel (non, il n’y en aura pas).

27e : Itoje est à terre. Mais le colosse deuxième ligne se relève.

26e : Mallia obligé de dégager en catastrophe, après un coup de pied rasant de Farrell.

25e : Je pense vraiment que l’immense majorité des Français, qui regardent souvent du rugby, déteste Farrell. Alors, je sais, ce n’est pas très valeurs du rugby (marque déposée), mais moi je trouve ça drôle.

23e : Bofelli prend les points et ramène les siens à dix points (3-13)

23e : Belle pénalité obtenue au grattage par Kremer, qui s’est aussi ouvert l’arcade.

22e : Marcus Smith se plaint un peu de la jambe. Ne sortez pas le seul qui envoie du jeu !!!

20e : L’en-avant de Marcos Kremer, sur une offensive argentine. On ne va pas dire qu’on est surpris. On aurait eu la même réaction s’il avait pris un carton jaune (ce qui peut arriver à tout moment).

19e : Les Anglais qui tentent de relancer depuis leurs 22m. On aura tout vu dans ce bas monde.

17e : La grosse mêlée anglaise qui provoque un en-avant argentin. Oh le gros coup sur la tête pour les Pumas.

15e : Les Argentins arrivent à enchaîner et s’approchent de la ligne. Les Pumas obtiennent une pénalité à 5m et choisissent la mêlée.

14e : Première pénalité obtenue par les Argentins. Carreras va en touche.

13e : L’ambiance au Stade de France est triste à mourir. Même pas de « Swing Low Sweet Charriot » ou de chants argentins.

12e : Trois points de plus pour l’Angleterre (13-0)

11e : Encore une pénalité obtenue par les Anglais, après un mauvais contest des Argentins. Farrell prend les points.

10e : Pour le moment, les Argentins font un peu n’importe quoi. Alors que les Anglais font un début de match parfait, avec une grosse défense, et une belle présence dans les rucks.

8e : L’essai est transformé par Farrell (10-0)

7e : Ooooooh l’essai de Earl, après un bel enchaînement des avants dans l’axe. Young renverse, plusieurs petites passes, et Earl est envoyé dans l’intervalle et s’en va aplatir

5e : Les Anglais investissent le camp argentin de fort belle manière. Owen Farrell fait un beau jeu au pied dans le dos de la défense. Touche sur les 22 pour le XV de la Rose.

4e : Et un en avant argentin dans la foulée du renvoi. Mêlée sur les 50 mètres pour les Anglais.

2e : La pénalité passe, les Anglais mènent 3-0

2e : Le public du Stade de France qui hue Owen Farrell. Elle est là ma France.

2e : Et c’est maintenant une « Marseillaise » qui descend des tribunes du Stade de France

1e : Première pénalité obtenue par Curry, qui gratte bien un ballon au sol. Owen Farrell va prendre les points.

1e : Mais oui des « Allez les Bleus » qui descendent des tribunes. Je vois que le traumatisme est encore présent chez tout le monde. On pleure aussi tous les soirs.

Oe : C’est partiiiiiiiiiiiiiii, faites nous rêver messieurs

20h56 : Le « God Save the King », qui donne aussi des frissons (oui, je dis encore du bien des Anglais, sortez moi de là).

20h55 : Allez, l’hymne argentin qui va nous donner des frissons, même s’il y a un peu moins de supporters des Pumas dans les tribunes que lors des précédents matchs.

20h53 : Tom Curry, qui fête sa cinquantième sélection, entre seul sur la pelouse du Stade de France.

20h52 : Allez, les deux équipes sont dans le couloir. Les Anglais vont jouer en blanc. Les Argentins en bleu foncé.

20h49 : Tous nos espoirs de fulgurances résident en Marcus Smith, positionné à l’arrière. Le petit génie anglais doit nous régaler (si mon grand-père me voyait dire du bien des Anglais, il se retournerait dans sa tombe).

20h47 : Vous pouvez avoir un aperçu du magnifique temps en ce moment en région parisienne.

20h45 : Le match de poule avait été très fermé, et les Anglais s’en étaient sortis notamment grâce au pied de George Ford, auteur de trois drops. Bon, l’ouvreur sera ce soir sur le banc, et le terrain risque d’être détrempé. Autant dire qu’on ne devrait pas voir énormément de jeu ce soir au Stade de France. On ne demande qu’à se tromper.

20h41 : Et voilà la compo de l’Argentine, qui arrive avec l’équipe type

20h37 : On va entrer doucement dans ce match avec la compo des Anglais, qui arrivent avec une équipe mixte.

20h28 : Buenas tardes a todas y todos // Good evening everyone

Oui, on se met en mode bilingue pour cette finale pour la troisième place de la Coupe du monde de rugby entre l’Argentine et l’Angleterre, les deux déçus des demi-finale. Les deux nations se retrouvent après s’être déjà affrontées en poule, où le XV de la Rose s’était montré le plus réaliste, notamment grâce à George Ford.

09h00 : Bonjour les rugbyx !

On voit le bout de cette Coupe du monde de rugby, enfin ! Oui, car après l’élimination de la France dès les quarts de finale de « son » Mondial, on ne va pas vous mentir qu’on a toujours le cœur brisé en mille morceaux. Mais, avant la grande finale entre l’Afrique du Sud et la Nouvelle-Zélande, samedi, on a droit à un petit apéro, ce vendredi soir, pour la place sur le podium. Les Argentins prendront-ils leur revanche après la défaite subie lors du match de poule ?

» On va suivre tout ça dès 20h30, tous ensemble, tous ensemble hé, hé

You May Also Like

More From Author