après le fiasco Kang, pourquoi Doom est le méchant parfait pour le MCU

5 min read

Avec l’incertitude qui règne autour de Kang suite au renvoi de Jonathan MajorsMarvel pourrait se tourner vers Doctor Doom, méchant adoré et attendu (et c’est normal).

C’est désormais officiel, Marvel a viré Jonathan Majors, l’acteur qui incarnait depuis 2021 Kang le Conquérant, amené à être la grande menace de la Saga du Multivers. Un départ qui pose donc question, alors que le MCU semble en plein chamboulement interne depuis plusieurs mois. Et si plusieurs solutions s’offrent au studio pour sauver les prochains films Avengers, une d’entre elles paraît particulièrement populaire. 

Cette solution, c’est tout bonnement de remplacer Kang par un autre méchant culte des comics : le Docteur Fatalis, ou Dr Doom en VO (qu’on préférera utiliser ici parce que ça sonne mieux). Depuis un moment maintenant, son nom est sur toutes les lèvres, tant et si bien que le fiasco Jonathan Majors n’a pas été si mal accueilli par une partie des fans du MCU. 

Mais pourquoi donc Dr Doom est-il si apprécié ? Et surtout, que pourrait-il apporter à Marvel alors que l’échéance Secret Wars se rapproche inexorablement ?

 

 

Le meilleur méchant de Marvel ?

L’obsession pour ce personnage peut vraiment étonner quand on ne le connaît qu’au travers de ses adaptations les plus récentes. Et en effet, dans les trois films consacrés aux 4 Fantastiques sortis entre 2005 et 2015, l’antagoniste a été réduit au rôle ingrat de double maléfique de Reed Richards, sans beaucoup des éléments qui le rendent si fascinant dans les comics. 

Né dans les pages de Fantastic Four #5 en 1962, Victor Von Doom était à l’origine prévu comme un simple super-vilain récurrent des Quatre Fantastiques, au même titre que l’Homme-Taupe. Cependant, avec son design si particulier et sa relation à Reed Richards / Mister Fantastic, le personnage a vite gagné le cœur des lecteurs, et a vite été promis à un autre destin.

 

Comics base de données : Doom première apparitionPremière apparition en 1962

 

En 1964, Stan Lee et Jack Kirby dévoilent l’origine de Doom dans Fantastic Four Annual #2 et donnent une autre dimension à leur création. Né en Latvérie, minuscule pays fictif des Balkans, le jeune Victor est orphelin. Sa mère, puissante magicienne, a vu son âme se retrouver en enfer après un pacte avec le démon Mephisto. Un évènement que Doom tente de corriger, mais la procédure échoue et il se retrouve défiguré et obligé de porter un masque de fer

C’est sans doute là que réside la particularité de cet antagoniste. Car si on peut difficilement le qualifier d’enfant de cœur, le personnage est avant tout défini par une tragédie personnelle, et une perpétuelle quête de vengeance sur le monde entier. Génie scientifique et Maître des Arts mystiques, Doom conjugue deux parts importantes de l’univers Marvel. Et en tant que dirigeant de la Latvérie, il se pose en pendant négatif de T’Challa / Black Panther ou dans une moindre mesure Namor, deux héros qui partagent des responsabilités diplomatiques. 

 

Comics base de données : Doom Une volonté de fer

 

Enfin, Doom est aussi frappé par un complexe d’infériorité lié à son visage difforme. Un trait qui motive son conflit permanent avec Reed Richards, mais qui l’amène également à tenter des plans assez fous. Doom a déjà pris le contrôle de la Terre entière pour établir la paix dans le monde. Mieux, dans le Secret Wars de 2015, il devient un véritable dieu en reconstituant des parties du Multivers défunt sur Battleworld. Sous la plume experte de Jonathan Hickman, le personnage vit d’ailleurs un de ses plus beaux moments de grâce. 

Surpuissant, charismatique et fascinant, Dr Doom est plus que l’un des meilleurs méchants de Marvel. Il est presque devenu un anti-héros à part entière, une sorte de Dark Vador derrière lequel il est facile de se rallier. Moins manichéen que certains de ses congénères (Ultron par exemple), il offrirait au MCU une solution idoine pour sortir dignement du chapitre Kang

 

Comics base de données : Doom sur le trône du multivers dans Secret WarsDr Doom à son sommet

 

La solution parfaite pour le MCU ?

Les rumeurs persistantes sur Dr Doom ne viennent pas de nulle part. Alors que Marvel semble désireux de tourner au moins en partie la page Kang, il se présente sans doute comme la meilleure alternative. Notamment car des liens avec le MCU paraissent évidents à établir. Le reboot des Quatre Fantastiques arrive en 2025 (et nul doute qu’il y fera une apparition), alors que la version 2015 de Secret Wars est probablement celle que le studio souhaite adapter. 

Mieux encore, Doom n’a pas forcément besoin des Fantastiques pour exister. Sa nature pragmatique l’a déjà amené à s’allier à Stephen Strange ou Namor, deux personnages déjà établis dans le MCU. Voir le Roi de Latvérie introduit dans Fantastic Four (même par le biais d’une scène post-générique) avant de poursuivre sa route dans un éventuel Black Panther 3 ou même Doctor Strange 3 n’aurait ainsi rien de choquant. Voilà pour le côté pratique. 

 

Les 4 Fantastiques : PhotoPour enfin laver l’affront

 

Sur le plan narratif, Doom offre également la possibilité à Marvel d’avoir enfin un digne successeur à Thanos. Le Titan Fou était le vrai protagoniste d’Avengers : Infinity War, ce qui l’a érigé en référence absolue pour les méchants du MCU. Avec toute sa complexité, Dr Doom peut prendre sa place comme cette figure ambivalente persuadée de faire le bien. Au hasard en éliminant la menace Kang aux côtés de Doctor Strange dans un prélude à Secret Wars, un peu comme avec les Beyonders dans les comics. 

Après les débuts délicats de Kang, mal introduit et torpillé par les déboires judiciaires de son interprète Jonathan Majors, on aurait tendance à se méfier du MCU avec un tel antagoniste. Pourtant, Marvel a bel et bien de l’or entre les mains, et aurait tort de s’en priver pour remettre sa Saga du Multivers sur les bons rails. 

You May Also Like

More From Author