Attal “moins déconnecté que Macron” ? La complémentarité des deux hommes interroge

3 min read

Attal "moins déconnecté que Macron" ? La complémentarité des deux hommes interroge

Si la popularité du Premier ministre Gabriel Attal est au plus haut, sa complémentarité avec Emmanuel Macron pose question. Le “clone” du chef de l’État saura-t-il se démarquer ?

Le couple Macron-Attal détonne. Ce duo président-Premier ministre est le plus jeune dans l’histoire de la Ve République. Souvent qualifié de “clone” du chef de l’État, Gabriel Attal bénéficie d’une belle cote de popularité. Les Français le placent en tête du nouveau baromètre Le Point – Cluster 17 avec 39 % d’opinions favorables, composées de 24 points de sympathie et 15 points de soutien. Un profil qui plaît, donc, mais qui n’apparaît pourtant pas comme le plus complémentaire. 

“Les deux hommes ne se ressemblent-ils pas trop ?”

Gabriel Attal est un “numéro deux de situation” selon les mots de Jean-Pierre Raffarin. Un prodige de la politique propulsé Premier ministre à seulement 34 ans. Dans les faits, difficile d’estimer l’apport réel de Gabriel Attal auprès d’Emmanuel Macron. Il ne dispose pas d’une carte “joker” qui permettrait de cultiver sa complémentarité avec le président. Là ou Jean-Pierre Raffarin apportait la province à Jacques Chirac, et Jean-Marc Ayrault les parlementaires PS présidés pendant 15 ans à François Hollande, Gabriel Attal a géré plusieurs portefeuilles ministériels, sans jamais s’y installer durablement. Il n’a pas non plus eu de crise majeure à gérer.

“Les deux hommes ne se ressemblent-ils pas trop, ce qui fait planer un risque de manque de diversité à la tête de l’État. Comment vont-ils se répartir les rôles ? Quelle sera la marge de manoeuvre du nouveau Premier ministre ? Il est connu qu’Emmanuel Macron n’aime pas trop qu’on lui fasse de l’ombre” déclare le journaliste Patrice Duhamel dans les colonnes du Point. En effet, Gabriel Attal aura la lourde tâche de capter la lumière sans faire de l’ombre au chef de l’État. Sa popularité grandissante pourrait également pousser les instituts de sondage à s’intéresser à son cas pour la prochaine élection présidentielle de 2027. La gestion du couple exécutif pourrait alors devenir plus délicate.

L’atout spontanéité de Gabriel Attal

Une chose est sûre, la confiance est de mise entre les deux hommes. “On revient au macronisme originel. Gabriel Attal est sans conteste le plus en harmonie avec la pensée présidentielle des quatre Premiers ministres qui se sont succédés à l’Hôtel Matignon” assure Alain Duhamel. Si la gestion des prochains dossiers chauds comme la réforme de l’AME, le rendez-vous du 25 janvier prochain au Conseil constitutionnel sur la loi immigration et l’arrivée des élections européennes en juin ne seront pas de tout repos, Gabriel Attal laisse apparaître davantage de spontanéité par rapport à Emmanuel Macron. “Il a le sens du terrain du contact, on sent qu’il aime ça. Il paraît moins déconnecté qu’Emmanuel Macron, en tout cas, c’est plus spontané chez lui”. Voilà pourquoi, les deux hommes pourraient malgré tout constituer un duo aussi inédit que complémentaire.

You May Also Like

More From Author