Attal, Philippe, Le Pen ? Un sondage révèle les favoris pour la présidentielle 2027

3 min read

Attal, Philippe, Le Pen ? Un sondage révèle les favoris pour la présidentielle 2027

Les rapports de force en vue de la présidentielle de 2027 sont déjà testés et si Gabriel Attal a ses chances, il ne s’impose pas comme le favori face à Edouard Philippe et Marine Le Pen.

Fort de son ascension au gouvernement, le Premier ministre proche d’Emmanuel Macron commence à être envisagé comme un éventuel candidat à la présidentielle de 2024. Gabriel Attal ne s’est pas avancé et garde d’éventuelles ambitions secrètes, à la différence d’autres qui comme Edouard Philippe ou Marine Le Pen ne cachent pas leur envie de partir en campagne. Alors quelles seraient les chances du trentenaire en 2027 ? Tout pourrait se jouer dans un mouchoir de poche selon un sondage de l’Ifop réalisé pour Valeur Actuelle et publié ce mercredi 7 février.

Attal et Philippe à égalité

A trois ans de l’élection présidentielle, toutes les hypothèses sont à prendre avec beaucoup de précaution les tendances ayant encore le temps de changer et d’être renversées des dizaines de fois. Mais pour l’heure Gabriel Attal suivrait ou serait suivi de très près par Edouard Philippe dans les intentions de vote. Les deux hommes, testés tour à tour comme le candidat du camp présidentiel, récolteraient 22% des voix lors du premier tour selon l’hypothèse testée dans le sondage. En face, c’est Marine Le Pen qui tirerait son épingle du jeu avec 36% d’intentions de vote au premier tour.

La leader du Rassemblement national s’impose donc dans les hypothèses d’une second tour. Qui d’Edouard Philippe ou de Gabriel Attal ferait mieux face à l’extrême droite ? L’ancien Premier ministre et patron du parti Horizons tiendrait tête à sa rivale avec 50% des voix rassemblés des deux côtés. L’actuel chef du gouvernement oscillerait entre 49 et 50% face au 51% d’intentions de vote alloués à la représentante du RN toujours selon le même sondage. Dans ce cas de figure, la balle va (de peu) dans le camp d’Edouard Philippe, mais il ne faut pas tirer de conclusives hâtives. Les résultats de Gabriel Attal, d’Edouard Philippe et de Marine Le Pen se trouvent dans la marge d’erreur.

Attal accuse un petit recul

Gabriel Attal reste dans des eaux similaires, mais accuse un léger recul dans les intentions de vote en comparaison avec le précédent sondage concernant l’élection présidentielle de 2027 réalisé début janvier par l’Ifop pour le JDD. Le Premier ministre était alors crédité de 23% des intentions de vote au premier tour contre 32% pour Marine Le Pen. Dans un cas de figure identique, Edouard Philippe était crédité de 25% des voix supposés contre 33% pour la cheffe de file du RN. Le sondage n’émettait aucune hypothèse sur un second tour.

You May Also Like

More From Author