Aveline Stokart, une nouvelle jurée venue de la BD pour l’émission de M6

3 min read

« Enfant, je jouais aux Lego, mais aujourd’hui, si j’empile trois briques, je suis déjà contente ! », plaisante Aveline Stockart. La nouvelle jurée de « Lego Masters », dont la saison 4 est lancée ce lundi à 21h10 sur M6, reconnaît ne pas maîtriser la technique, contraîrement à l’artiste Paulina Aubey, à laquelle elle succède.

« Je suis illustratrice de bandes dessinées. Ma spécialité, c’est de mettre en scène les histoires, de savoir ce qui, dans la composition, le choix des formes et des couleurs, va servir un propos, explique-t-elle. Au sein de la compétition, mon rôle est de permettre aux binômes de narrer leur histoire le plus clairement possible, de leur donner des conseils pour composer leurs constructions afin que tout soit compréhensible. Par exemple, quelle figurine mettre ici ? Et pour raconter quoi ? »

Une trilogie à succès

« Aveline est le complément idéal de Georg Schmitt [l’autre juré, présent depuis la saison 1]. Lui, il est l’expert qui pousse les candidats encore plus loin dans leur travail technique. Elle, vient avec son savoir-faire de storytelleuse, d’illustratrice. Son univers coloriste fonctionne très bien sur les œuvres en brique », avance Matthieu Bayle, producteur chez EndemolShine.

La trentenaire belge, fille d’une « mère branchée théâtre [et d’] un père cinéphile », comme l’avance l’éditeur Le Lombard, est diplômée de la Haute Ecole Albert Jacquard de Namur, où elle a suivi des études d’infongraphie à finalité animation 3D, mais c’est en autodidacte qu’elle s’est dirigée vers l’illustration. Elle a notamment signé les dessins de la trilogie de bande dessinée jeunesse Elles, d’après des scénarios de Kid Toussaint. Le dernier volume, Plurielle(s) est paru en avril dernier aux éditions du Lombard, tiré à 165.000 exemplaires (!). L’œuvre est un succès en librairie : les trois tomes se sont écoulés à plus de 465.000 copies.

« Conseiller les candidats, c’était gratifiant »

« Lego Masters » est la première expérience télévisuelle d’Aveline Stokart. « J’étais très curieuse de l’aventure. Le concours en lui-même est bon enfant, amusant. J’ai créé ce lien entre mon métier et le concours de la brique en tant que tel. Cela m’a beaucoup amusée et impressionnée de découvrir les compétences des binômes. J’étais épatée par leur niveau, assure-t-elle. Les accompagner, les conseiller, c’était très gratifiant. Pouvoir jongler entre mon métier et leurs constructions était très épanouissant créativement parlant. »

Georg Schmitt, son acolyte, ne tarit pas d’éloges à son égard. « Elle apporte une fraîcheur, un autre regard sur les constructions et cela m’a pas mal aidé à revoir ma position en tant que juré, concernant la manière de coacher les équipes », confie-t-il.  « On s’est portés l’un l’autre et on s’est bien complétés sur les commentaires. Lui avec un œil aiguisé, technique, tandis que j’ai apporté des nuances au niveau de l’esthétique », poursuit Aveline. Un nouveau duo de jurés aux personnalités qui s’imbriquent bien.

You May Also Like

More From Author