bande annonce du film, séances, streaming, sortie, avis

3 min read


Pas de vagues : pourquoi le film avec François Civil a fait polémique avant sa sortie ?

Décrivant une situation complexe pour un professeur et une élève, le film “Pas de vagues” a suscité d’importantes réactions sur les réseaux sociaux avant sa sortie au cinéma ce mercredi 27 mars.

Plusieurs films promettent de faire parler d’eux dans les sorties cinéma du 27 mars 2024. Parmi eux, on compte Pas de vagues, une réalisation de Teddy Lussi-Modeste qui raconte le calvaire dans lequel est plongé un professeur de collège, accusé à tort de harcèlement envers l’une de ses élèves. Si le film s’attaque à décortiquer la descente aux enfers de ce personnage abandonné par l’institution, qui s’inspire d’une expérience du réalisateur (accusé de harcèlement sexuel par une élève, il a été blanchi), il n’a pas manqué de faire également polémique sur les réseaux sociaux avant même son arrivée dans les salles obscures.

Lors de la mise en ligne de la bande-annonce de Pas de vagues, plusieurs internautes se sont offusqués de ces premières images. Beaucoup ont accusé le film de dénigrer la parole des victimes de harcèlement : “Dis-moi que tu vis dans une société patriarcale où les femmes passent pour des menteuses et dans laquelle les hommes ont ‘toujours raison’, sans me dire que tu vis dans une société patriarcale : le prochain film avec François Civil”, a écrit l’un d’entre eux sur X, quand un autre estime qu'”en acceptant ce type de rôle, [François Civil] montre clairement de quel côté il se place.”

Mais évidemment, le propos du long-métrage est plus nuancé que ça. Comme l’explique le magazine Première dans sa critique, “Lussi-Modeste signe un film passionnant de nuances et de complexité” : “Plus que la vérité sur ce qui s’est réellement passé, Pas de vagues insiste sur la notion de perception des choses. Il montre par exemple comment la jeune Leslie a réellement cru à ce harcèlement parce qu’à trop vouloir être proche de ses élèves et cool, son prof (François Civil, remarquable) a créé – involontairement – de la compétition entre eux et le sentiment d’en délaisser certains quand il en préfère d’autres.”

Sur le plateau de C à vous ce lundi 26 mars, le cinéaste explique d’ailleurs que sa démarche s’inscrit dans la description d’une situation complexe : “On comprend très bien que cette jeune fille ait pu croire que ce professeur ait voulu la séduire. C’était important pour moi de pas la traiter comme une menteuse mais comme quelqu’un qui a sa vérité.” Aux spectateurs de se  faire leur propre opinion en salles.

Synopsis – Un jeune professeur de collège doit faire face à des rumeurs dérangeantes lorsque certains élèves se mettent à le soupçonner, à tort, de harcèlement.

You May Also Like

More From Author