bientôt d’autres chansons grâce à l’IA ? “C’est envisageable”

3 min read
Crédits photo : Abaca

Quand les deux groupes les plus populaires du moment remontent aux années 60. Alors que les Rolling Stones cartonnent avec l’album “Hackney Diamonds” entré numéro un des ventes en France, leurs fameux rivaux des Beatles font sensation. Après des mois de teasing, “Now And Then”, l’ultime chanson du groupe, a enfin vu le jour. Composé par John Lennon en 1978 et retrouvé sur une cassette donnée par Yoko Ono à Paul McCartney en 1994, le morceau a pu être finalisé à l’aide de l’intelligence artificielle. Un procédé qui divise mais que le chanteur anglais défend, puisqu’il a permis d’isoler les pistes de voix, notamment celles de John Lennon : « C’est assez émouvant. Et nous jouons tous dessus, c’est vraiment une chanson des Beatles. Se dire qu’en 2023, on travaille toujours sur une chanson des Beatles et qu’on va sortir un titre inédit que le public n’a jamais entendu, je trouve ça très excitant. C’est le plus proche que nous avons été de l’avoir [John Lennon, ndlr] avec nous dans la pièce, donc c’est très émouvant pour nous tous ».

Le player Dailymotion est en train de se charger…

“On peut avoir une chanson décente”

Et le succès est déjà au rendez-vous puisque “Now And Then” a enregistré 17 millions de streams en une semaine sur Spotify. Il s’est imposé à la première place des charts britanniques, une première depuis “The Ballad of John and Yoko” en 1969, soit il y a 54 ans ! De quoi permettre aux Beatles de battre tout un tas de records, mais aussi de poursuivre l’aventure ? C’est en tous cas le souhait de Peter Jackson ! Le réalisateur néo-zélandais derrière “Le Seigneur des anneaux”, qui a réalisé le documentaire des Beatles “Get Back” et extrait des pistes audio qui ont servi pour “Now And Then”, assure au Sunday Times que d’autres chansons pourraient voir le jour grâce au même procédé.

Pour le metteur en scène, qui est derrière le clip de “Now And Then” mêlant images d’archives et plans actuels, c’est tout à fait concevable : « Nous pouvons prendre un enregistrement de “Get Back”, séparer [les voix de] John et George, avoir Paul et Ringo et ajouter un refrain ou des harmonies. Et vous pouvez finir avec une chanson plutôt décente ». Il faut dire que Peter Jackson a conçu son documentaire de 7h30 à partir de 60 heures de vidéo et de 150 heures de rushes audio, et a donc beaucoup de matériel en stock. Mais que le public ne s’excite pas trop vite, il s’agit encore là d’une idée à l’étude : « Je n’ai pas encore parlé de cela à Paul. C’est plutôt un truc de fanboy, mais c’est tout à fait envisageable ». Affaire à suivre…

You May Also Like

More From Author