Cayden Primeau obtient un second départ devant parents et amis à Philadelphie

L’entraîneur Martin St-Louis a affirmé que ce n’était qu’une coïncidence, mais pour une deuxième fois en autant de saisons, Cayden Primeau aura la chance de jouer devant parents et amis à Philadelphie.

Primeau défendra la cage du Canadien de Montréal mercredi face aux Flyers.

 

Même s’il est natif de Farmington Hills, au Michigan, Primeau a grandi en encourageant les Flyers, pour qui son père, Keith, a évolué durant la dernière portion de sa carrière.

Primeau en sera à un 26e départ dans la LNH, un neuvième cette saison. Il avait accordé deux buts et effectué 24 arrêts dans un revers de 3-2 à Philadelphie en mars dernier.

« Chaque fois que vous jouez un match dans la LNH, c’est spécial, mais de retourner là où mon rêve a commencé, c’est encore plus spécial, a souligné Primeau avant le départ de l’équipe, mardi. Je vais pouvoir jouer devant parents et amis, contre l’équipe que je suivais durant mon enfance. »

Le défenseur montréalais Mike Matheson, qui a maintenant l’occasion de jouer chaque match à domicile près de chez lui, a mentionné qu’il pouvait y avoir du bon et du moins bon lorsqu’un joueur de l’équipe visiteuse était originaire de la région.

« Les premières fois que je venais ici, j’essayais le plus possible de ne pas m’impliquer dans la gestion des billets pour ma famille et mes amis. Je voulais juste me concentrer sur le match », a dit Matheson.

St-Louis, lui, a dit s’attendre à ce que Primeau ait gagné en expérience depuis sa première sortie à Philadelphie. Il a d’ailleurs noté que le choix de septième ronde du Tricolore en 2017 semblait plus mature cette saison.

« Mon premier match à Montréal, j’étais nerveux et excité, mais je m’y suis habitué. Je m’attends à ce que ce soit la même chose pour Cayden », a-t-il dit.

Le dernier départ de Primeau remonte au 28 décembre, lors de la reprise des activités chez le Canadien après le congé de Noël. Il avait alors cédé quatre fois dans un revers de 5-3 face aux Hurricanes de la Caroline.

Depuis le début de la campagne, Primeau a joué en moyenne tous les 10 jours. Questionné sur son utilisation, qui est affectée par le ménage à trois qui dure depuis le début de la campagne, Primeau a joué de prudence.

« Je suis dans la LNH, je n’ai donc pas le droit de me plaindre, a dit l’Américain âgé de 24 ans. Évidemment, j’aimerais jouer aussi souvent que possible, mais j’aborde les choses un jour à la fois. Je m’assure d’être prêt quand on m’envoie dans la mêlée et sinon je tiens à être le plus grand partisan de celui qui défend le filet. »

En entrevue au Réseau des sports lundi soir, le directeur général Kent Hughes a affirmé qu’il était possible que le ménage à trois se poursuive jusqu’à la fin de la saison.

La bonne nouvelle est que les trois gardiens du Tricolore semblent avoir bien intégré leur nouvelle routine à l’entraînement. Durant les séances, un des gardiens va en rotation sur la deuxième patinoire du Complexe sportif CN afin de travailler avec l’entraîneur des gardiens Eric Raymond, pendant que les deux autres participent aux exercices avec leurs coéquipiers.

« Évidemment, c’est plus facile de garder ses réflexes aiguisés quand vous jouez plus souvent, a reconnu Primeau. Mais je pense que nous faisons un bon travail avec Eric et entre nous pour nous pousser à nous améliorer. »

« Avoir cette deuxième patinoire fait une énorme différence, a-t-il ajouté. Personne n’est pas occupé pendant trop longtemps. Nous pouvons travailler sur certaines choses et nous pouvons nous ajuster si nécessaire. »

Par ailleurs, le défenseur David Savard était de retour sur la patinoire, mardi, après avoir raté l’entraînement de la veille au profit d’une journée de traitements. Il sera à son poste face aux Flyers, puisque St-Louis a confirmé qu’il ne fera pas de changement à sa formation, outre la présence de Primeau devant le filet.

Cela signifie également que le retour au jeu de l’attaquant Rafaël Harvey-Pinard attendra encore un peu. Harvey-Pinard s’est entraîné sans restriction lors des deux derniers jours.

Le Québécois qui a célébré son 25e anniversaire de naissance samedi n’a pas joué depuis le 14 novembre en raison d’une blessure au bas du corps.

Le Canadien a cependant soumis le nom du défenseur Gustav Lindström au ballottage. S’il n’est pas réclamé d’ici mercredi à 14 h, il pourra être cédé au Rocket de Laval, ce qui ferait une place dans la formation du Tricolore pour l’éventuel retour au jeu de Harvey-Pinard.

Lindström a disputé 14 matchs avec le Canadien cette saison et a amassé trois buts et une aide. Il a cependant été laissé de côté lors des 12 dernières rencontres.

À voir en vidéo

You May Also Like

More From Author