Ce biscuit fait partie des préférés des Français et il va bientôt coûter plus cher

3 min read

Ce biscuit fait partie des préférés des Français et il va bientôt coûter plus cher

Ce produit présent dans de nombreux caddies va, à son tour, alourdir la facture à la caisse des supermarchés.

C’est le plaisir des petits et grands, que ce soit au petit-déjeuner ou au goûter. Les Français sont friands de biscuits en tout genre : ils en mangent en moyenne 8kg par an, soit l’équivalent de 40 paquets. Leurs préférences sont nettes : LU caracole en tête, suivi de Prince, Granola, Milka, Belvita, Oreo et Mikado.

Si les prix varient en fonction des marques et des quantités, de nombreux biscuits sont affichés autour de 2€ le paquet. Mais la donne devrait changer très prochainement : les tarifs vont augmenter. Comme de nombreux autres produits, les biscuits souffrent de la hausse des coûts des matières premières, en particulier le cacao. 

Cet ingrédient, fondamental dans la conception du chocolat, se vend 50% plus cher qu’il y a un an. En cause : de mauvaises récoltes dans les pays producteurs (Côte d’Ivoire et Ghana principalement) en raison d’évènements climatiques. Ce à quoi il faut ajouter la hausse du prix du sucre et celle, encore plus considérable, des coûts de transport en raison des prix du carburant.

Un industriel a ainsi annoncé l’augmentation à venir de ses prix : Mondelez, le producteur des Oreo. Ces biscuits ronds au chocolat et à la vanille seront vendus plus chers dans les supermarchés. “L’augmentation du coût du cacao est si importante que nous devons passer par une augmentation directe des prix”, a indiqué Dirk Van de Put, PDG de Mondelez, dans une interview donnée à Bloomberg.

Le montant exact de la hausse n’a pas été indiqué par le patron de la firme et sa filiale française n’a pas donné suite à nos demandes de précisions sur les futurs tarifs. Cependant, il est à noter qu’en 2022, les prix des Oreo avaient augmenté de 7%. Plus récemment, une hausse de 12% supplémentaires a été appliquée au cours de l’été. Ces nouveaux tarifs, plus élevés, n’ont pas empêché les consommateurs de mettre ces biscuits dans leur chariot : l’entreprise n’a connu aucune baisse de ventes ces dernières années.

Et ce n’est pas tout. L’industriel a annoncé que le Toblerone, qu’il produit, serait également vendu plus cher dans un futur proche. Cela pourrait ne pas s’arrêter là : Mondelez est en effet le propriétaire de LU, Prince, Granola, Milka, Belvita et Mikado… soit les principaux biscuits consommés en France. Si aucune information n’a été donnée sur le sujet par l’industriel, les prix du cacao devraient, là encore, être répercutés.

You May Also Like

More From Author