Ces 24 anniversaires qui feront 2024, de juin à décembre


Pour lancer 2024, Le Devoir propose un survol des 24 anniversaires qui marqueront cette nouvelle année, de la création de Donjons et Dragons au déménagement des Expos, en passant par le Watergate et le débarquement en Normandie. Deuxième partie.

Juin

6 juin 1944 : Les navires alliés débarquent près de 130 000 soldats américains, britanniques et canadiens sur les plages de la Normandie sous le feu nourri des mitrailleuses allemandes du IIIe Reich. Les soldats détrempés doivent faire face au « mur de l’Atlantique », constitué de barbelés, de mines, de fossés antichars et de tourelles bétonnées. Cette opération amphibie mobilise 285 000 marins répartis sur 7000 embarcations de toutes dimensions. Elle va marquer l’imaginaire occidental au point de laisser dans l’ombre le sacrifice des millions de soldats soviétiques qui ont contenu les délires expansionnistes d’Adolf Hitler pendant la plus grande partie du conflit. Dans les faits, la Seconde Guerre mondiale s’est jouée sur le front de l’Est, l’angle mort des cinéastes hollywoodiens.

16 juin 1984 : Le Cirque du Soleil donne son premier spectacle à Gaspé dans le cadre du 450e anniversaire de l’arrivée de Jacques Cartier au Canada. L’entreprise fondée à Baie-Saint-Paul par Guy Laliberté, Daniel Gauthier et Gilles Ste-Croix se démarque des autres cirques de l’époque par l’absence d’animaux et ses spectacles théâtraux à grand déploiement mis en scène par Franco Dragone. Son développement initial est rendu possible grâce à une aide financière de 1,5 million de dollars accordée par le gouvernement de René Lévesque. Le fleuron québécois du divertissement, établi à Las Vegas depuis 1993, est acquis par une firme américaine d’investissement en 2015. Le Cirque du Soleil a survécu à la pandémie de COVID-19, qui a entraîné la mise à pied de la vaste majorité de ses quelque 6000 employés. 

28 juin 1914 : Le nationaliste serbe Gavrilo Princip abat l’archiduc austro-hongrois François-Ferdinand dans une rue de Sarajevo. Vienne réagit à l’attentat en déclarant la guerre à la Serbie voisine. Ce conflit localisé se propage rapidement au reste de l’Europe par le jeu des alliances militaires. Pendant quatre longues années, l’Allemagne, l’Autriche-Hongrie et l’Empire ottoman affrontent une alliance réunissant notamment la France, la Grande-Bretagne et la Russie. Le Dominion du Canada entre de facto dans le conflit en raison de son appartenance à l’Empire britannique. Cette Première Guerre mondiale fera près de 18 millions de victimes, en incluant les civils. Gavrilo Princip ne verra pas la fin du conflit qu’il a déclenché, puisqu’il est emporté par la tuberculose le 28 avril 1918.

Août

 

9 août 1974 : Le président américain Richard Nixon démissionne dans la foulée du scandale du Watergate. L’affaire remonte au 17 juin 1972 : cette nuit-là, la police surprend cinq hommes équipés de micros dans les bureaux du Parti démocrate au Watergate Building. L’un d’eux, James McCord, fait partie du comité responsable du financement de la campagne électorale de Nixon. Les bribes de cette histoire d’espionnage sont révélées au grand public par les journalistes Bob Woodward et Carl Bernstein, du Washington Post. Les deux hommes sont guidés dans leur enquête par une source anonyme, le désormais célèbre Deep Throat. Empêtré dans ses déclarations contradictoires, le président doit se résoudre à démissionner. Il s’agit d’une première dans l’histoire des États-Unis. 

Septembre

7 septembre 2004 : Le juge John Gomery ouvre les audiences de la Commission d’enquête sur le programme fédéral de commandites, qui avait été mis en place par les libéraux de Jean Chrétien pour faire la promotion de l’unité canadienne au lendemain du référendum de 1995. La Commission, marquée par les trous de mémoire de nombreux témoins, attire des milliers de téléspectateurs. Le tiers des fonds du programme de commandites a été détourné vers des agences de publicité proches du Parti libéral du Canada, confirme le rapport du juge Gomery. Le scandale donne un élan momentané au mouvement souverainiste québécois, qui frôle la barre des 55 % d’appui dans un sondage Léger de mai 2005. 

12 septembre 1994 : Le Parti québécois de Jacques Parizeau prend le pouvoir avec 44,7 % des voix. La formation obtient une majorité de sièges, mais ne récolte que quelques milliers de votes de plus que le Parti libéral de Daniel Johnson fils. Ce résultat serré inquiète les souverainistes, à l’approche du référendum sur l’indépendance du Québec qui est prévu l’année suivante. « La souveraineté telle que nous la concevons est le contraire du repli sur soi », explique le premier ministre désigné, Jacques Parizeau, au lendemain de l’élection de son gouvernement. « Nous sommes extrêmement sensibles aux problèmes de nos propres minorités au Québec, et nous avons l’intention d’être irréprochables à ce sujet. »

29 septembre 2004 : Les Expos de Montréal disputent leur dernier match au Stade olympique, dans les instants qui suivent l’annonce officielle du déménagement de la franchise à Washington. La formation dirigée par le charismatique Felipe Alou est écrasée par les Marlins de la Floride devant 32 000 spectateurs mélancoliques. Les Expos subissent une autre raclée à New York le 3 octobre lors de leur match ultime, contre les Mets. L’équipe ne s’est jamais remise de la grève de l’Association des joueurs qui avait mis un terme à sa saison de rêve en 1994. Cette déconvenue avait été suivie du démantèlement de la formation étoile menée par Pedro Martinez, Larry Walker, Moisés Alou et Marquis Grissom.

Octobre

22 octobre 2014 : Armé d’une carabine Winchester, le Montréalais d’origine Michael Zehaf-Bibeau abat le caporal Nathan Cirillo devant le Monument commémoratif de guerre du Canada à Ottawa. Le terroriste opposé à la présence militaire du Canada en Afghanistan se précipite ensuite vers les portes du parlement fédéral, qu’il franchit sous le nez de la Gendarmerie royale du Canada. Zehaf-Bibeau traverse le hall d’honneur en passant entre les salles où se tiennent les caucus conservateur et néodémocrate. Cette course folle se termine à l’entrée de la bibliothèque du Parlement, où l’homme de 32 ans est abattu lors d’un échange de coups de feu avec des membres du service de sécurité des lieux.

Novembre

 

11 novembre 2004 : Le président de l’Autorité palestinienne, Yasser Arafat, décède dans un hôpital de la banlieue parisienne à l’âge de 75 ans. Pendant près de 40 ans, le politicien coiffé de son célèbre keffieh noir et blanc aura incarné la résistance obstinée d’un peuple sans État. Arafat a notamment survécu aux massacres de Septembre noir, perpétrés par les autorités jordaniennes en 1970, et au bombardement du siège tunisien de l’Organisation de libération de la Palestine par des F-15 israéliens en 1985. La découverte de polonium sur ses vêtements à la suite de son décès va alimenter la thèse d’un empoisonnement, ce qui sera infirmé par son autopsie. La dépouille d’Arafat est inhumée à Ramallah, en Cisjordanie.

17 novembre 1974 : Le Parti québécois modifie le mode d’accession du Québec à l’indépendance en ajoutant la tenue d’un référendum dans son programme. La proposition, qui sera connue sous le nom d’« étapisme », est notamment défendue par l’ancien haut fonctionnaire Claude Morin, pour qui l’élection à l’Assemblée nationale d’une majorité de députés favorables à l’indépendance n’aurait pas la légitimité suffisante pour faire sécession. Elle reçoit l’appui de René Lévesque et des deux tiers des délégués du cinquième congrès national du PQ, tenu au Petit Colisée de Québec. L’étapisme permettra l’élection d’un premier gouvernement péquiste deux ans plus tard, en novembre 1976. 

Décembre

 

15 décembre 1964 : L’unifolié devient le nouvel étendard du Canada à la suite d’un vote des élus du Parlement fédéral. Le drapeau arborant une feuille d’érable rouge à 11 pointes sur un fond blanc bordé de bandes rouges reçoit l’appui de 163 députés, contre 78 qui s’y opposent. Cet étendard bicolore l’emporte notamment sur une variante du même modèle, dont les bandes latérales étaient bleues. L’adoption de l’unifolié entraîne la mise au rancart du Red Ensign britannique, qui était en usage depuis la création du Dominion canadien. Il faut toutefois attendre jusqu’à la fin janvier 1965 pour que le nouveau drapeau soit officialisé par une proclamation royale d’Élisabeth II. 

26 décembre 2004 : Un séisme de magnitude 9,3 survient à une centaine de kilomètres au large de l’île de Sumatra, dans l’océan Indien. Le tremblement de terre déclenche un gigantesque raz-de-marée, dont les vagues atteignent jusqu’à 35 mètres de hauteur. Le tsunami fait près de 250 000 morts et cinq millions de sinistrés sur les côtes de l’Indonésie, du Sri Lanka, de l’Inde et de la Thaïlande. La communauté internationale se mobilise en recueillant un peu plus de 13 milliards de dollars pour la reconstruction des zones dévastées.

À voir en vidéo

You May Also Like

More From Author