Ces 6 chiffres qui montrent que le XV de France a raté son match contre l’Uruguay

3 min read

Ces 6 chiffres qui montrent que le XV de France a raté son match contre l'Uruguay

Le XV de France s’est petitement imposé contre l’Uruguay, pour la 2e journée de la Coupe du monde de rugby (27-12). Les Sud-Américains ont même supplanté les Bleus dans plusieurs secteurs.

Souvent, le public de Lille (ou plutôt de Villeneuve-d’Ascq) a demandé, en chantant, si l’on entendait “mugir ces féroces soldats”. Une chose est sûre : ils n’ont pas rugi. Le XV de France s’est péniblement imposé face à l’Uruguay, n’empochant pas le bonus offensif espéré lors de cette deuxième journée de la Coupe du monde. Une victoire certes essentielle (27-12) mais au contenu qui inquiète. Alors oui, il n’y avait pas les cadres, laissés au repos. Mais les 23 joueurs alignés jeudi soir par Fabien Galthié ont pêché, se faisant même dominer dans plusieurs secteurs par de valeureux Teros, sortis vainqueurs dans des secteurs essentiels.

Plus de passes et de défenseurs battus que la France

Offensivement, les Uruguayens ont été séduisants. Jouant sans pression leur va-tout, les Sud-Américains ont bousculé des Bleus jamais vraiment rentrés dans leur match. Avec 117 passes effectuées en 80 minutes, l’Uruguay s’est montré plus entreprenant (96 pour la France). Et avec 18 défenseurs battus (13 pour la France) et 5 plaquages cassés (contre 3), nombreux ont été les déséquilibres créés par Los Teros.

Une défaite dans le jeu au sol

Une dynamique offensive permise en grande partie par l’efficacité des avants Ciel et Blanc. Si le combat fut rude en ouverture contre les All Blacks, les Bleus ont clairement perdu la partie ce jeudi soir. Avec 64 rucks gagnés contre 48, l’Uruguay a fait preuve d’un effort constant dans ce domaine, grattant même 9 ballons au sol sur des offensives tricolores (contre 5 pour la France). La France a tout juste compensé par une domination en mêlée, malgré quelques pénalités concédées.

Les mauls, le point noir

Ce fut là aussi la surprise de la soirée : l’équipe de France a eu un mal fou à contrer les mauls uruguayens. A de nombreuses reprises, les avants des Teros sont parvenus à contenir les assauts tricolores dans ce secteur, récupérant 3 ballons, quand leurs adversaires ont réalisé un parfait 6/6 dans cet exercice. Plusieurs fois, les Bleus se sont faits coffrer le ballon, voyant leurs intensions de jeu annihilées, sans jamais trouver, de leur côté, la solution pour empêcher l’Uruguay de construire grâce à ce secteur de jeu.

You May Also Like

More From Author