Ces entreprises offrent des congés illimités et recrutent en France

3 min read

Ces entreprises offrent des congés illimités et recrutent en France

Le rêve de nombreux travailleurs est déjà offert à des dizaines de salariés.

Cela semble à peine croyable. Un rêve que n’osent espérer nombre de travailleurs tant il apparaît improbable, voire impossible. Et pourtant, certaines entreprises le proposent, le vantent et le mettent bien en avant dans leurs offres d’emploi. “Vacances illimitées”, “Congés payés illimités” : deux formulations qui ont de quoi faire écarquiller les yeux lorsqu’on les lit au cours d’une recherche de poste. Mais en France, de nombreux salariés sont passés du fantasme à la réalité.

Si le Code du Travail prévoit un minimum de cinq semaines de congés payés par an, rien n’empêche les entreprises d’aller au-delà. Bien souvent, cela est le fruit de négociations entre la direction et le personnel. Mais, parfois, c’est la société elle-même qui fait le choix d’aller plus loin que ce que prévoit la loi. Jusqu’à aller à l’extrême opposé.

Au moins cinq entreprises, présentes dans l’Hexagone, sont dans ce cas et permettent à leurs salariés de partir autant de temps qu’ils veulent en vacances. L’objectif affiché : “s’extraire du présentéisme” et reconnaître que “nous vivons tous des moments où l’on est moins motivés (parentalité, difficultés personnelles…)”, comme l’a expliqué Nicolas Perroud, fondateur d’Anikop, qui pratique les congés illimités.

“Chez nous, aujourd’hui, les salariés ne se posent plus la question des congés. S’ils en ont besoin, ils en prennent”, a-t-il défendu dans une interview sur Welcome to the jungle. Même son de cloche chez Indeed, Popchef, Luko ou encore OpenClassRoom, des entreprises qui ont aussi mis en place les congés illimités depuis plusieurs années et qui l’affichent ouvertement dans leurs offres d’emploi actuelles.

Avec le recul, toutes ont fait le même constat : la productivité a augmenté. “La semaine de travail est plus sereine, on est plus détendu”, soulignait, dès 2020, Charles Chantala, directeur commercial chez Indeed France, auprès du Figaro. Des dispositions qui permettent de laisser libre cours à l’organisation des travailleurs, en fonction de ses missions du moment.

Cependant, dans toutes les entreprises qui les ont mises en place, les vacances ne peuvent pas être posées n’importe comment : toutes sont soumises à la validation des responsables, notamment au regard de la charge de travail supplémentaire qu’impliquerait un départ d’un salarié. Par ailleurs, il faut parfois avoir un peu d’ancienneté dans l’entreprise (un ou deux ans) pour bénéficier de ce droit.

Les retours d’expérience des entreprises qui ont mis en place ce dispositif permettent d’établir qu’en moyenne, les travailleurs prennent une dizaine de jours de vacances supplémentaires par an, en plus des cinq semaines obligatoires. Certaines entreprises ont toutefois abandonné l’idée car, après l’avoir mis en place, la charge de travail transférée sur les collègues était trop importante, cela nuisant également à la cohésion d’équipe.

You May Also Like

More From Author