Cet acteur de la série culte “Nos chers voisins” est devenu rappeur !

3 min read
Crédits photo : YouTube

Durant sa jeunesse, il était principalement connu pour ses apparitions sur le petit écran. Raphaël Boshart a fait partie des nombreux acteurs qui ont pris part à l’aventure “Nos chers voisins” sur TF1, une série télévisée quotidienne restée gravée dans les mémoires des téléspectateurs durant sa diffusion de 2012 à 2017. Lui y campait le rôle de Léo Becker, fils de Karine (jouée par Isabelle Vitari). Mais en parallèle, la comédie a laissé place à un art qui lui sied davantage : le rap. En effet, son profil particulièrement atypique, avec une nonchalance qui frôle l’indécence, attire rapidement les regards et surtout les oreilles les plus affutés sous un alias qui reste en tête : Nusky.

Le player Dailymotion est en train de se charger…

Un parcours tortueux

D’abord avec son groupe baptisé La Race Canine, mais surtout en solo ou bien avec Vaati, talentueux musicien avec qui il forme un duo en parfaite symbiose, l’artiste enchaîne les projets. On peut notamment se souvenir que dès 2016, son clip “Deux linutes” dépassait déjà allègrement la barre des 10 millions de vues sur YouTube, fort d’une proposition artistique absolument unique – et même avant-gardiste quand on observe certains rappeurs de la nouvelle génération – qui transpirait les opiacés et fleurait la fumée de cannabis, à travers un univers torturé à souhait. Les addictions, les regrets et la nostalgie de l’adolescence sont au coeur de son oeuvre. En 2018, il sort le morceau “Gabrielle Solis” qui dépasse les 16 millions d’écoutes aujourd’hui sur Spotify. Autre fait notable, Nusky apparaît en 2019 avec son compère beatmaker sur l’album de reprises “Christophe etc” du mythique chanteur français, décédé à peine un an plus tard. Avec cette version de “Succès fou” en guise d’introduction absolument splendide, il s’agit tout simplement du morceau le plus streamé du projet.

Mais la musique de Nusky devient de plus en plus exigeante au fur et à mesure des projets, au point de s’inscrire davantage dans la scène alternative que parmi les têtes d’affiche. Les ambitions commerciales auxquelles il aurait pu prétendre au début de sa carrière semblent loin. Et alors que son dernier EP en solo “Photo” remontait à 2022, et qu’il s’était une nouvelle fois signalé avec son duo de toujours avec l’album “L’aventure” en juin dernier, le rappeur vient de faire un retour remarqué avec un tout nouveau titre baptisé “Ciment”. Sur une production mélancolique à souhait de Benny Adam, Nusky, toujours aussi insaisissable tant il est en perpétuelle évolution sonore, déroule avec la facilité qu’on lui connaît. « Je garde le sourire quand il n’y a plus de gens / Je garde le sourire mais il n’y a plus le temps / Sais-tu que j’aime tes mensonges ? / Je sais que tu aimes mon fond sombre / On connaît la chanson / L’espoir est mort un soir de décembre / Les impôts te demandent une rançon / Et encore une fois, frérot, on connaît la chanson », lâche-t-il au début tu titre, avant d’évoquer les liens difficiles avec la drogue, sur cette track dépourvue du moindre refrain. Une ambiance parfaitement retransmise dans le support visuel mis en ligne sur YouTube que l’on doit à Joseph Zins et Alexis Du Manoir. Mais au vu du résultat, on ne peut qu’espérer que cette nouveauté soit annonciatrice d’un nouvel album dans les mois à venir.

You May Also Like

More From Author