Cette nouvelle batterie se recharge en 5 minutes, une révolution pour les voitures électriques ?

3 min read

Cette nouvelle batterie se recharge en 5 minutes, une révolution pour les voitures électriques ?

Cette nouvelle batterie pourrait révolutionner les voitures électriques grâce à un temps de charge ultra-rapide.

Imaginez une voiture électrique qui se rechargerait en aussi peu de temps qu’il le faut pour faire un plein d’essence. Forcément, cela redistribuerait sans doute encore davantage les cartes du marché de l’automobile qui a déjà largement entamé sa mutation depuis quelques années. Aujourd’hui, environ une voiture neuve vendue sur cinq fonctionne à l’électricité en France. Mais pour de très nombreux usagers, ceux qui hésitent encore à passer du thermique à l’électrique, l’autonomie des batteries demeure le principal frein pour sauter le pas.

Si les progrès en matière de kilomètres parcourus avec une seule charge sont sensibles – comptez en moyenne pour les nouveaux modèles 300 kilomètres pour une petite citadine et 500 à 600 kilomètres pour une berline ou un SUV -, le temps de charge décourage encore beaucoup de potentiels acheteurs. Mais une grosse évolution pourrait bientôt changer la donne. Des chercheurs américains ont récemment développé une batterie capable de se recharger en moins de…5 minutes ! Une charge ultra-rapide susceptible de révolutionner l’industrie du véhicule électrique.

Il faut actuellement dans le meilleur des cas brancher au minimum 15 minutes une voiture pour lui redonner 100 % de charge. Mais c’est très souvent beaucoup plus long, notamment avec les bornes disponibles à domicile. La Renault Zoe E-Tech, l’une des pionnières sur le marché français, a par exemple besoin de près de 10 heures pour faire le plein de watts avec une borne de recharge murale que l’on trouve un peu partout. La nouvelle batterie fabriquée au sein de l’université de Cornell, près de Chicago, à l’aide d’un nouveau composant, l’indium, associé à des cellules de batterie Lithium-ion, permettrait de recharger complètement la Zoé (et de tout un tas d’autres modèles) plus de cent fois plus vite !

Le chercheurs doivent toutefois encore peaufiner leur trouvaille. Car si l’indium, fréquemment utilisé pour les écrans tactiles et les panneaux solaires, favorise une recharge et un stockage rapide des batteries, il a l’inconvénient d’être lourd. Forcément, cela ne fait pas bon ménage avec la volonté des constructeurs automobiles de réduire autant que possible le poids de leurs véhicules. Aujourd’hui, une voiture électrique pèse déjà en moyenne 25 à 35 % plus lourd qu’une voiture thermique. Intégrer des batteries encore plus lourdes n’aurait donc pas de sens pour les fabricants. Mais ils savent désormais qu’il existe un moyen de gagner un temps considérable pour les recharger. Reste à trouver un métal qui partagerait les mêmes caractéristiques de l’indium tout en étant plus léger. 

You May Also Like

More From Author