Comment LR et le RN veulent contourner la censure de la loi immigration

3 min read

Comment LR et le RN veulent contourner la censure de la loi immigration

Les Républicains et Le Rassemblement national exigent désormais un référendum sur l’immigration et une refonte du Conseil constitutionnel.

Jeudi 25 janvier, le Conseil constitutionnel a décidé de revoir largement le contenu du projet de loi immigration, au grand dam de la droite mais au plaisir de la majorité. Sur les 86 articles que contenait le texte, les neuf Sages en ont censuré 35, dont 32 jugés sans lien avec le sujet de l’immigration. 5 mesures majeures ont notamment été retoquées : les quotas migratoires, la restriction du droit du sol, le durcissement du regroupement familial, l’accès aux prestations sociales et l’instauration d’une “caution retour” pour les étudiants étrangers. “Le Conseil constitutionnel est sorti de son lit. Si on doit résumer, les Français élisent des parlementaires qui votent une loi qui ne sera pas appliquée. Ça s’appelle la comédie de l’impuissance” s’agace le président (LR) de la région Auvergne-Rhône-Alpes Laurent Wauquiez dans Le Parisien.

Révision constitutionnelle, référendum… LR et RN main dans la main

Après la large censure de la loi immigration par le Conseil constitutionnel, LR et le RN n’ont pas manqué de fustiger les décisions des neuf Sages. Dans la foulée, et avec l’aval du Rassemblement national, les Républicains ont demandé un nouveau projet de loi avec une révision constitutionnelle. “Cette censure était attendue par Emmanuel Macron et la gauche. Une réforme constitutionnelle apparaît plus que jamais indispensable pour sauvegarder le destin de la France” lançait le président des Républicains Eric Ciotti.

Cette proposition de révision constitutionnelle pourrait autoriser un référendum sur l’immigration. Une révision qui, pour être légitime, devra donc “être approuvée par les Français par référendum” indiquait ce jeudi Eric Ciotti. Une volonté partagée par le président du Rassemblement national Jordan Bardella : “La loi immigration est mort-née. La seule solution, c’est le référendum sur l’immigration” déclarait-il sur X (ex-Twitter). Pour François-Xavier Bellamy, tête de liste LR aux élections européennes, il est nécessaire de “sortir de ces blocages juridiques qui empêchent les Français d’exprimer leur volonté” assure-t-il au micro d’Europe 1 ce vendredi matin.

Xavier Bertrand estime se faire “balader par le gouvernement”

Ce vendredi, le président LR de la région Hauts-de-France n’a pas manqué de fustiger le gouvernement après la décision des neuf Sages. “On se fait balader par le gouvernement” lance-t-il au micro de francinfo. “Les Républicains proposaient des mesures qui étaient souhaitées et plébiscitées par les Français, on leur a fait confiance, ils ont voté ce texte, le gouvernement a fait voter ce texte en espérant que le Conseil constitutionnel allait censurer” estime-t-il. Ce dernier attend notamment deux textes avant les élections européennes, un reprenant les mesures censurées et l’autre concernant l’aide médicale d’État (AME). Une colère partagée par Laurent Wauquiez : “Désormais, le juge s’est mis à écarter les lois”.

You May Also Like

More From Author