Comportement avec les femmes et omerta… Les révélations de Complément d’enquête sur Gérard Depardieu

6 min read

Comportement avec les femmes et omerta... Les révélations de Complément d'enquête sur Gérard Depardieu

Complément d’enquête a dédié un numéro édifiant sur Gérard Depardieu et son rapport aux femmes ce jeudi 7 décembre 2023. Plusieurs révélations s’ajoutent aux plaintes contre l’acteur.

L’image de Gérard Depardieu est définitivement entachée. Complément d’enquête a diffusé un numéro sur le comportement de l’acteur envers les femmes, ce jeudi 7 décembre 2023. Le magazine d’investigation est revenu sur les accusations de viols et agressions sexuelles qui visent l’acteur depuis 2018, mais également sur le silence du cinéma français sur son comportement.

De son côté, Gérard Depardieu a refusé de parler aux équipes de Complément d’enquête. Dans une lettre au Figaro, publiée en octobre 2023, l’acteur dément les accusations dont il fait l’objet et assure n’avoir “jamais abusé d’une femme”.

Le numéro de Complément d’enquête s’ouvre sur des images édifiantes. En voyage en Corée du Nord en 2018, Gérard Depardieu multiplie les remarques déplacées et obscènes à l’attention des femmes : “Les femmes adorent faire du cheval, elles ont le clito qui frotte sur le pommeau de la selle… C’est des grosses salopes” (sic), peut-on entendre durant le documentaire.

De son côté, Gérard Depardieu a refusé de parler aux équipes deComplément d’enquête. Dans une lettre au Figaro, publiée en octobre 2023, l’acteur dément les accusations dont il fait l’objet et assure n’avoir “jamais abusé d’une femme”.

Sa traductrice va notamment subir de manière répétée des propos vulgaires et explicites de l’acteur septuagénaire, qui dit avoir “une poutre dans le caleçon”. D’autres propos obscènes sont prononcés par l’acteur, face caméra, dans un film qui n’a finalement jamais été diffusé.

Plusieurs accusations

Par la suite, Complément d’enquête revient sur les accusations qui pèsent sur Gérard Depardieu depuis 2018. Hélène Darras, comédienne qui l’a rencontré sur le tournage du film Disco en 2007, assure avoir été agressée sexuellement par l’acteur. “Entre les prises, il continue de me peloter, je suis pétrifiée”, décrit-elle notamment. Sur le plateau, personne n’aurait réagi et la comédienne refusera de parler, par peur d’être blacklistée. Elle a finalement porté plainte contre Gérard Depardieu en septembre 2023. Mais celle-ci pourrait être prescrite.

Dans ce numéro de Complément d’enquête, une régisseuse raconte également avoir été humiliée par l’acteur sur le tournage du film Diamant 13, alors qu’elle avait 23 ans. Depardieu lui aurait lancé devant toute l’équipe : “‘toi tu les aimes petite et qui grossissent en bouche'”. 

L’actrice Sarah Brooks, elle, est revenue sur un événement qui se serait produit sur le tournage de la série Marseille. Elle accuse l’acteur de l’avoir agressée sexuellement devant plusieurs personnes lors d’une séance de photos : “Depardieu met sa main dans mon dos, je sens sa main qui descend dans mon dos, qui va dans mon short, et je l’entends faire des grognements en même temps. Je sens sa main qui rentre dans ma culotte. Je pousse sa main une fois, il le refait directement, il pousse sa main une deuxième fois”. 

L’affaire Charlotte Arnould

Un long segment de l’émission du 7 décembre est consacré à l’affaire Charlotte Arnould, qui accuse l’acteur de viol. Cette fille d’un ami de Gérard Depardieu raconte avoir subi “une violence inouïe” lors d’une entrevue avec le monstre du cinéma, le 7 août 2018. Le 13 août, Gérard Depardieu lui aurait proposé de revenir le voir, ce qu’elle aurait accepté pour “lui dire tout, tout lui balancer”.

Elle raconte alors avoir été de nouveau violée. Elle portera plainte le 24 août 2018 pour viols, mais les images de vidéosurveillance confiées par Gérard Depardieu à la police montreraient que la jeune femme se serait laissée faire, selon le compte rendu dévoilé par Complément d’enquête. Charlotte Arnould l’explique par le fait qu’elle n’avait “plus aucune prise sur [son]corps, sur [elle]-même”.

De son côté, Gérard Depardieu aurait assuré aux policiers qu’elle était consentante et qu’elle n’aurait pas opposé de résistance. La plainte a été classée sans suite, mais Charlotte Arnould a de nouveau porté plainte en mars 2020. A ce moment là, le juge d’instruction a mis l’acteur en examen pour viol et agression sexuelle.

Le silence de l’industrie du cinéma

Dans les témoignages recueillis par Complément d’enquête, le silence du cinéma français semble assourdissant. Plusieurs accusatrices assurent que tout le monde serait au courant du comportement de Gérard Depardieu, mais que ça ne choquerait personne.

Le comédien est également soutenu par certaines personnalités. La réalisatrice Josée Dayan, qui est son amie depuis 26 ans, assure qu'”on peut tout dire de Gérard, sauf que c’est un violeur, c’est impossible”. Son ancienne épouse, l’actrice Elisabeth Guignot, le défend aussi dans l’affaire Charlotte Arnould : “il ne l’a pas violée, elle était consentante, où est le problème ?”, s’interroge-t-elle. Elle assure ne croire aucune accusation et que, dans le cas de Charlotte Arnould, il s’agirait d’une vengeance pour ne pas avoir obtenu de rôle. Le producteur Alain Depardieu, le frère de l’acteur, assure que “Gérard n’est pas comme ça” et refuse de croire les accusations.

Une ancienne interview exhumée

Déjà par le passé, Gérard Depardieu avait fait scandale sur des propos qu’il avait tenus au sujet du viol. Complément d’enquête a tenté de démêler le vrai du faux au sujet d’une interview qui avait fait polémique en 1990, alors qu’il était nommé à l’Oscar du meilleur acteur pour son rôle dans Cyrano de Bergerac.

La journaliste américaine du Times, engagée pour dresser son portrait avant la cérémonie, avait tenu à revenir sur une interview publiée en 1978, dans laquelle Depardieu se livrait sur sa jeunesse. Il y aurait dit avoir été impliqué dans des viols dès l’âge de 9 ans : “J’ai eu plein de viols, trop pour les compter”.

Lorsque la journaliste américaine du Times l’interroge 12 ans plus tard, elle assure que l’acteur aurait confirmé ses dires, en assurant qu’il “n’y avait rien d’extraordinaire là-dedans”. Ces propos feront scandale aux Etats-Unis et auraient coûté à l’acteur non seulement la prestigieuse récompense, mais également sa carrière américaine. Gérard Depardieu accuse la journaliste d’avoir volontairement mal traduit ses propos, ce qu’elle dément. Son agent estime qu'”il a été d’une maladresse de dire ça, mais il n’a jamais violé personne.” De son côté, Alain Depardieu estime que son frère aurait “inventé cette histoire de viol pour s’inventer un personnage”…

You May Also Like

More From Author