Dans ces métiers, les salaires vont augmenter en 2024 : 6 millions de personnes concernées

3 min read

Dans ces métiers, les salaires vont augmenter en 2024 : 6 millions de personnes concernées

Plusieurs employés savent déjà combien ils gagneront en 2024. Mais la hausse annoncée risque de faire de nombreux déçus.

C’est la préoccupation principale des Français face à la flambée des factures : quel sera mon salaire en 2024 ? La revalorisation permettra-t-elle de compenser l’augmentation du coût de la vie ? Une interrogation légitime pour les presque 30 millions de travailleurs du pays, alors que la période de fin d’année marque le début des négociations annuelles en vue d’une hausse des rémunérations.

En 2024, les salaires devraient, en moyenne, augmenter de 3%, selon les prévisions des économistes. Concrètement, cela représente 62€ net par mois en plus pour un salarié percevant actuellement 2091€ net par mois (le salaire médian). Un ordre de grandeur qui permet d’évaluer les augmentations dans chaque branche.

Parmi les travailleurs, 6 millions d’entre eux savent déjà à quoi s’attendre l’année prochaine. Leur employeur a déjà acté une revalorisation des salaires à compter du mois de janvier 2024, officialisant même le niveau des futurs montants qui seront versés.

Sont concernés par cette annonce les professeurs des écoles, collèges et lycées publics, et tout le personnel éducatif, mais aussi tous les employés de l’hôpital public, les agents des mairies, intercommunalités, départements et régions, ainsi que les policiers municipaux et nationaux, les militaires et tous les agents techniques et sociaux travaillant pour une collectivité.

Après avoir connu une augmentation de salaire de 1,5% le 1er juillet 2023, tous les fonctionnaires vont percevoir environ 20€ net supplémentaires chacun dès la paye de janvier. Cela grâce à l’attribution de cinq points d’indice supplémentaires, pour tous, qu’importe la fonction, le grade, l’ancienneté ou les spécificités personnelles.

Pour ces travailleurs, cette hausse est bien en-deçà de l’inflation, laquelle est autour de 4% sur un an. Cela va donc entraîner, mécaniquement, une perte de pouvoir d’achat supplémentaire. Et à ce stade, aucune hausse supplémentaire n’est prévue au cours de l’année 2024. Une poursuite de l’appauvrissement de ces salariés est donc à redouter : selon l’Insee, leur pouvoir d’achat n’a augmenté que de 2% entre 2011 et 2021, contre 5% dans le privé.

Cependant, les fonctionnaires dits “d’Etat” s’en sortent bien mieux que les fonctionnaires hospitaliers et territoriaux. 600€ net d’écart ont été mesurés par l’institut de statistiques en 2021. La faible hausse des salaires sera donc plus dure à encaisser pour certains que d’autres…

You May Also Like

More From Author