Dans Windows, une boîte de dialogue à l’épreuve du temps

Il était une fois, dans les bureaux de Microsoft à Redmond, un développeur du nom de Dave Plummer qui, lors d’une matinée pluvieuse de 1994, a couché du code pour une boîte de dialogue destinée au formatage des disques. Cet élément d’interface, conçu dans l’urgence pour répondre à un besoin immédiat lors du portage du code de l’interface utilisateur de Windows 95 vers Windows NT, était censé être une solution temporaire.

Un choix arbitraire qui dure

Dave Plummer, connu pour ses contributions marquantes à Windows (notamment le gestionnaire des tâches, le portage du jeu Space Cadet Pinball, et l’intégration du support des fichiers Zip), n’imaginait pas alors que cette boîte de dialogue toute simple survivrait aux décennies à venir, traversant les évolutions du système d’exploitation pour persister dans Windows 11 !

Le développeur a d’abord listé sur papier les différentes options relatives au formatage d’un disque : le système de fichiers, l’étiquette, la taille des clusters, la compression, le chiffrement, etc. Il a ensuite réalisé une interface basique avec VC++2.0. Ce qui devait être une solution temporaire en attendant une version plus élaborée est devenu permanent. La boîte de dialogue en question incarne aujourd’hui une partie de l’histoire de Windows, elle témoigne des capacités d’adaptation et de la permanence de certaines décisions de développement.

Un autre héritage de ce moment de développement de 1994 concerne la limite de la taille à 32 Go pour le formatage d’un volume FAT dans Windows, une contrainte résultant également d’un choix arbitraire de Dave Plummer. Cette décision, prise sans envisager ses répercussions à long terme, illustre comment des choix de développement apparemment anodins peuvent avoir des conséquences durables sur l’expérience utilisateur et les fonctionnalités du système.

Malgré les nombreuses mises à jour de l’interface utilisateur de Windows au fil des ans, Microsoft n’a jamais modifié la boîte de dialogue de formatage depuis son introduction dans Windows NT. Ce cas, souligné par Plummer avec une pointe d’humour et de nostalgie, rappelle une maxime bien connue dans le domaine de l’informatique : rien n’est plus permanent qu’une solution temporaire. La survie de cette interface, conçue en quelques heures, défie le temps et les mises à jour, et elle sert de rappel que dans le développement logiciel, les solutions dites « temporaires » peuvent s’avérer étonnamment résistantes au temps.

🟣 Pour ne manquer aucune news sur le Journal du Geek, abonnez-vous sur Google Actualités. Et si vous nous adorez, on a une newsletter tous les matins.

You May Also Like

More From Author