dates, candidats, sondages… Les clés du scrutin

5 min read

Elections européennes 2024 : dates, candidats, sondages... Les clés du scrutin

Les citoyens des 27 Etats-membres de l’Union européenne sont appelés à élire les eurodéputés entre le 6 et le 9 juin 2024. Toutes les infos sur le scrutin français.

Les élections européennes seront au cœur de l’actualité politique des six premiers mois de l’année 2024. En France, 81 sièges de députés sont à pourvoir au Parlement européen.  Déjà,  de nombreuses formations politiques ont officialisé le nom de leur tête de liste. A gauche, les partis iront en ordre dispersé, après le rejet général de la proposition de La France insoumise de présenter une liste commune à la Nupes. A droite et au centre, l’incertitude demeure encore sur le nom de celui qui mènera la liste.

Du côté du Rassemblement National, les espoirs sont grands, alors que les derniers sondages promettent au parti de Marine Le Pen et de Jordan Bardella une assez large victoire. Dans ses vœux pour la nouvel année, la présidente des députés RN a dit aborder 2024 “le cœur empli d’optimisme”. Sa formation pourrait bien rafler près d’un tiers des sièges réservés aux eurodéputés français au Parlement européen. Dates, têtes de listes, sondages, mode de scrutin… tout savoir sur les élections.

Les 27 Etats-membres de l’Union européenne organiseront leurs scrutins entre le 6 et le 9 juin 2024. En France, un scrutin unique aura lieu le dimanche 9 juin. Les formations politiques devront déposer leurs listes définitives entre le 6 et le 17 mai auprès du ministère de l’Intérieur. La campagne officielle des élections européennes aura lieu la semaine du 27 mai au 7 juin. Dès le 8 juin, les Français résidant sur le continent américain commenceront à voter, ainsi que plusieurs outre-mer : les Saint-Pierre-et-Miquelon, Saint-Barthélemy, Saint-Martin, la Guadeloupe, la Martinique, la Guyane et la Polynésie française.

Même si les listes ne sont pas encore finalisées, plusieurs sondages ont déjà été dévoilés . Depuis le mois de mai 2023, tous prédisent une victoire du Rassemblement national. Un sondage Odoxa mené mi-décembre crédite la liste de Jordan Bardella de 31% d’intentions de vote. En seconde position, la liste de la majorité présidentielle est créditée de 21%. Le PS et LR sont donnés au coude à coude à 9%. Suivent La France insoumise (6,5%), Europe Ecologie Les Verts (6%) et Reconquête (6%). Le PCF est donné à 3%, en-dessous du seuil de 5% permettant d’avoir des élus.

Un sondage OpinionWay datant également de la mi-décembre crédite le RN de 27%, devant le camp présidentiel (19%), le PS (10%), LR (9%), EELV et Reconquête (8%) et LFI (6%).

Les listes officielles ne seront déposées qu’en mai mais déjà, plusieurs formations politiques ont annoncé le nom de celui ou celle qui les mènerait. Dès cet été, Reconquête, le parti fondé par Eric Zemmour, a fait savoir que sa liste serait dirigée par l’ancienne députée Marion Maréchal. Pour le Rassemblement national, ce n’est autre que le président du parti, Jordan Bardella, qui mènera la liste, tout comme en 2019. Du côté d’Europe Ecologie les Verts, Marie Toussaint sera en première ligne du scrutin. Le PCF a choisi Léon Deffontaines. Au PS, l’incertitude demeure : en 2019, les socialistes s’étaient alliés avec Place publique et rangés derrière Raphaël Glucksmann. Si ce dernier a d’ors et déjà annoncé sa candidature pour 2024, le PS n’a pas encore confirmé que l’alliance perdurerait. 

Du côté du camp présidentiel, rien n’est encore officiel. C’est toutefois le nom du secrétaire général du parti Renaissance, Stéphane Séjourné, qui a la meilleure cote pour mener la liste. Chez LR, François-Xavier Bellamy pourrait, comme en 2019, prendre les commandes, mais là encore, rien n’est officiel.

Quelques personnalités ont également indiqué leur candidature à la tête de listes mineures : Nathalie Arthaud pour Lutte ouvrière, Guillaume Lacroix pour le Parti Radical de Gauche, Florian Philippot pour Les Patriotes, François Asselineau pour l’Union Populaire Républicaine (UPR), Hélène Thouy pour le parti animaliste, ou encore le président de la fédération de chasse Willy Schraen pour une liste “Alliance Rurale” et l’ancien candidat à la primaire écologiste Jean-Marc Governatori pour une liste “Ecologie au Centre”.

En 2024, Les Français sont appelés à élire 81 députés européens, contre 79 en 2019. La répartition des sièges par pays varie d’un scrutin à l’autre en fonction de la démographie de chaque Etat-membre. De plus, 2024 marquera la première élection depuis le départ du Royaume-Uni. Les eurodéputés sont élus pour un mandat de cinq ans. Depuis 2014, la France vote au moyen d’un scrutin proportionnel plurinominal avec listes fermées : chaque parti présente une liste unique de 81 noms. Les sièges seront attribués proportionnellement au nombre de suffrages recueillis pour chaque liste. Un seuil de 5% est toutefois fixé, en-deçà duquel aucun siège n’est attribué. 

You May Also Like

More From Author