Dati, Vautrin… L’ombre de Sarkozy sur le remaniement

3 min read

Dati, Vautrin... L'ombre de Sarkozy sur le remaniement

Plus de la moitié du nouveau gouvernement est passé par les rangs de l’UMP ou des Républicains dont des proches de Nicolas Sarkozy.

Le nouveau gouvernement de Gabriel Attal est désormais connu. Resserré à 14 ministres, il ne manque pas de faire réagir, notamment après les nominations de Rachida Dati à la Culture et de Catherine Vautrin, nouvelle ministre du Travail, de la Santé et des Solidarités. Toutes deux étiquetées à droite et apparentées à l’ancien président de la République Nicolas Sarkozy. Sur les 14 ministres, 8 ont été membres de l’UMP ou des Républicains. L’ombre de Nicolas Sarkozy est bel et bien présente sur ce remaniement.

Gérald Darmanin (ministre de l’Intérieur) a été porte-parole de l’ancien chef de l’État en 2014, Sébastien Lecornu (ministre des Armées) a lui été membre de l’UMP jusqu’en 2015. Christophe Béchu (Transition écologique), Aurore Bergé (Égalité entre les femmes et les hommes) ont également fait partie de cette famille politique. Une composition qui n’a pas manqué de faire réagir la secrétaire nationale des Écologistes Marine Tondelier dans un tweet très explicite : “Vautrin, Dati, c’est le gouvernement Sarkozy IV en fait …”.

Dati et Vautrin : les sarkozystes au gouvernement

Sarkozyste de la première heure, Rachida Dati est la plus grosse surprise de ce remaniement. Actuelle maire du 7ème arrondissement de Paris, elle a notamment rejoint le cabinet de Nicolas Sarkozy en 2002 au ministère de l’Intérieur, et occupé la fonction de ministre de la Justice entre 2007 et 2009 dans les gouvernements de François Fillon. Emmanuel Macron a finalement passé un accord avec celle qui a largement décrié la politique pratiquée par la majorité depuis 2017. Depuis 2021, Rachida Dati est mise en examen pour “corruption” et “trafic d’influence”. Elle aurait perçu 900 000 euros de la part de Renault contre une action de lobbying au Parlement européen. Les réquisitions du Parquet national financier devraient tomber dans les prochaines semaines. Avec la nomination de Rachida Dati, Emmanuel Macron change de braquet et s’affirme dans une dynamique plus à droite. 

D’autant plus que Rachida Dati n’est pas la seule a être liée à Nicolas Sarkozy dans ce nouveau gouvernement Attal. En effet, Catherine Vautrin, déjà pressentie pour occuper la fonction de Première ministre après la réélection d’Emmanuel Macron en 2022, fait cette fois son entrée officielle au gouvernement. À l’époque, Élisabeth Borne lui avait été préférée. D’abord secrétaire d’État à deux reprises sous Jacques Chirac, Catherine Vautrin devient ministre déléguée à la Cohésion sociale et à la parité de 2005 à 2007. Elle occupe également le poste de Vice-présidente de l’Assemblée nationale de 2008 à 2017. Chiraquienne convaincue, elle a également soutenu Nicolas Sarkozy pour la primaire présidentielle des Républicains en 2016. Elle aussi déplore un incident judiciaire alors trésorière des Républicains au moment de l’affaire Bygmalion sur les comptes de campagne de Nicolas Sarkozy. Catherine Vautrin est blanchie en 2015 avec un non-lieu.

You May Also Like

More From Author