De la guerre en Ukraine aux Championnats du monde de patinage

3 min read


La semaine passée, alors que j’assistais aux Championnats du monde de patinage artistique, une histoire m’a marquée : celle des patineurs ukrainiens Sofiia et Artem. Imagine : malgré la guerre qui dure depuis deux ans dans leur pays, ils continuent de s’entraîner et font partie des meilleurs patineurs au monde ! J’ai rencontré ces athlètes courageux.

S’entraîner dans un pays en guerre

Sofiia Holichenko, 19 ans, et Artem Darenskyi, 22 ans, sont les champions de l’Ukraine depuis 2022.

Pour y arriver, les patineurs s’entraînent 24 heures par semaine dans la ville de Dnipro, en Ukraine. Moins de 100 kilomètres plus à l’est, c’est la ligne de front, c’est-à-dire l’endroit où se déroulent les combats contre l’armée russe.

« Chaque jour, il y a des roquettes, des bombes, des missiles et des avions russes. À chaque alerte, on doit quitter la glace pour se réfugier dans un abri », m’a dit Artem.

Quand je lui ai demandé comment il se sentait dans ces moments, il a haussé les épaules. « Ça fait deux ans que c’est ainsi, alors on s’est habitués. »

Une compétition pleine d’émotions

Arrivés à Montréal, Sofiia et Artem ont été ravis de voir des drapeaux ukrainiens flotter dans les estrades du Centre Bell. Tous les Canadiens qu’ils ont croisés leur ont souhaité bonne chance, ce qu’ils ont trouvé « parfait ».

Sofiia et Artem ont exécuté leur meilleur programme court de la saison, sur la chanson Hit the Road Jack. Cette performance leur a permis de se qualifier pour la finale.

Dans la nuit précédant la finale, il y a eu des alertes à Kiev, la capitale de l’Ukraine, où les parents d’Artem vivent. Il était sans nouvelles d’eux au moment de patiner en finale, mais pas question d’abandonner ! Heureusement, il a pu communiquer avec ses parents plus tard. Ouf !

Au bout du compte, Sofiia et Artem ont terminé en 17e position sur 24.

Les deux patineurs se disent satisfaits de leur saison. Leur message ? « Souhaitez bonne chance à tous les compétiteurs, même à ceux qui n’ont pas une bonne performance, comme nous au programme long. Et merci au public qui se déplace pour nous voir patiner. »

Lysiane Alexandre, collaboratrice, Les As de l’info

Merci à Inna Volochai, journaliste ukrainienne, pour son aide précieuse.

Tu veux en savoir plus?
Tu aimes comprendre l’actualité?

Viens faire un tour sur lesasdelinfo.com. On a aussi toute une section pour les enseignants!

Une initiative des Coops de l’information soutenue par le gouvernement du Canada.

Les Coops de l’information
Gouvernement du Canada

You May Also Like

More From Author