De quoi est mort le chanteur des Pogues, Shane MacGowan ?

3 min read

De quoi est mort le chanteur des Pogues, Shane MacGowan ?

Shane MacGowan, l’ancien chanteur du groupe punk rock irlandais The Pogues est mort à l’âge de 65 ans.

Figure du rock irlandais, Shane MacGowan est mort. L’ancien chanteur du groupe de punk rock The Pogues était âgé de seulement 65 ans. L’annonce a été faite sur Instagram par son épouse, Victoria Mary Clark, ce jeudi 30 novembre à la mi-journée. “Je ne sais pas comment le dire, alors je vais juste le dire. Shane (…) est parti rejoindre Jésus et Marie et sa magnifique mère, Therese”, écrit-elle dans un long message posté sur le réseau social.

Elle ajoute : “Je suis chanceuse au-delà des mots de l’avoir rencontré et aimé et d’avoir été aimée aussi inconditionnellement de lui (…). Tu vivras dans mon cœur pour toujours (…). Tu étais le monde pour moi.” Si son épouse ne précise pas les circonstances du décès de Shane MacGowan, celui-ci avait été hospitalisé à plusieurs reprises l’été dernier et aurait été emporté par une longue maladie. Selon la presse britannique, dont le Daily Mail, le rockeur était atteint d’une encéphalite virale, une inflammation du cerveau, aggravée par un zona.

Au début du mois de novembre, Victoria Mary Clark avait posté une photo de Shane MacGowan sur son lit d’hôpital, décuplant les inquiétudes autour de l’état de santé de l’artiste.

Né le 25 décembre 1957 à Tunbridge Wells, dans le Kent en Angleterre, de parents irlandais, Shane MacGowan avait réinventé le rock britannique, avec le groupe The Pogues, particulièrement populaire dans les années 1980 et 1990. Le “perdant magnifique” ou le “charlot céleste”, comme il était surnommé, avait également défrayé la chronique tout au long de sa carrière en raison de ses addictions diverses à l’alcool ou aux drogues en tout genre, mais aussi avec sa dentition ou ses oreilles si reconnaissables. Rendus populaires dès 1984 par leurs chansons – Dirty Old Town restera probablement la plus populaire – mêlant les ballades irlandaises au punk rock, les Pogues s’étaient séparés une première fois en 1996, avant de se reformer de 2001 à 2014.

L’annonce de la disparition de  Shane MacGowan, leader torturé des Pogues, a suscité une vague d’émotion sur les réseaux sociaux. “Shane restera dans les mémoires comme l’un des plus grands paroliers de la musique”, a écrit le président irlandais Michael D. Higgins dans un communiqué, évoquant ses chansons comme “des poèmes parfaitement rédigés.”

You May Also Like

More From Author