de quoi est suspecté l’ancien Premier ministre ?

3 min read

Edouard Philippe visé par une enquête : de quoi est suspecté l'ancien Premier ministre ?

Edouard Phillipe est visé avec d’autres élus du Havre par une enquête préliminaire. Des perquisitions ont eu lieu à l’Hôtel de ville et à la communauté urbaine.

Edouard Philippe est visé par une enquête préliminaire avec son adjointe chargée de l’innovation et du numérique et conseillère communautaire du Havre, Stéphanie de Bazelaire, ainsi qu’avec la directrice générale des services de la communauté urbaine, Claire-Sophie Tasias. Selon les informations du journal Le Monde, cette enquête a été ouverte en décembre par le Parquet national financier pour “prise illégale d’intérêts, détournement de fonds publics, favoritisme et harcèlement moral”. Ce mercredi 3 avril au matin, des perquisitions ont commencé à l’Hôtel de Ville du Havre et au siège de la communauté urbaine dans le cadre de cette affaire.

Cette procédure fait suite à une plainte déposée le 14 septembre dernier par l’ancienne directrice générale adjointe de la communauté urbaine. Elle porte sur l’exploitation de la Cité numérique de la ville normande. Une convention a été passée entre la communauté urbaine et l’association LH French Tech pour exploiter cet endroit pour quatre ans et à hauteur de deux millions d’euros de subvention. Or, la présidente bénévole de LH French Tech n’est autre que Stéphanie de Bazelaire, adjointe d’Édouard Philippe. Il y a des suspicions sur un potentiel conflit d’intérêts, sur lequel la justice enquête.

La plaignante, dans l’exercice de ses fonctions, avait, dans une note envoyée à Edouard Philippe, signalé ce cumul de fonctions de l’adjointe ainsi que la situation budgétaire difficile de l’association. Après ce signalement, elle assure avoir subi des pressions et humiliations de la part de sa hiérarchie. Son contrat à durée déterminée n’a d’ailleurs pas été renouvelé en avril 2023 par le président de la collectivité, Edouard Philippe, pour un présumé défaut d’expertise. 

Edouard Philippe dit avoir “respecté les règles”

“Le maire, les élus et les équipes de la ville du Havre et de la communauté urbaine se tiennent entièrement et sereinement à la disposition du parquet pour donner l’ensemble des éléments nécessaires à l’enquête”, ont-ils réagi dans un communiqué envoyé à l’AFP. Au micro de BFM Normandie, Edouard Philippe a confirmé les perquisitions et être à la disposition des magistrats tout en assurant avoir “respecter les règles”. 

Cette enquête pourrait mettre dans l’embarras l’ancien Premier ministre, qui a déjà publiquement fait savoir qu’il se préparait à une candidature pour l’élection présidentielle de 2027.

You May Also Like

More From Author