deux stars blessées, un bilan toujours provisoire

4 min read

Drame à Danse avec les stars : deux stars blessées, un bilan toujours provisoire

Bal tragique sur TF1 : la violente altercation entre Inès Reg et Natasha St-Pier a finalement fait deux victimes. Et d’autres répliques pourraient arriver…

Le scandale a explosé mi-mars dans la presse, plusieurs semaines après le drame. Le 31 janvier dernier, dans les studios de Malakoff, en région parisienne, où les candidats et candidates de Danse avec les stars répètent leurs chorégraphies en vue du “prime” du vendredi soir, une violente altercation oppose la chanteuse canadienne Natasha St-Pier et l’humoriste Inès Reg, toutes deux à l’affiche du télécrochet. Une banale querelle de voisinage au sujet de la musique trop forte. Le ton monte, des insultes sont proférées. Le 21 mars, la presse rapporte des menaces de mort, depuis démenties, ainsi que le dépôt de mains courantes, bien réelles cette fois.

Aux révélations vont succéder une série d’attaques sur les réseaux sociaux et de rumeurs sur le comportement supposé d’Inès Reg ou de Natasha St-Pier. Présentée un temps comme la coupable, Inès Reg va être confrontée à un déferlement d’injures sur font de racisme et de grossophobie. Natasha St-Pier, mise à pied pendant trois jours par la production, va elle aussi souffrir d’une campagne de dénigrement. Tout a évidemment été filmé, téléréalité oblige, mais le clash n’a pas (encore ?) été diffusé et TF1 espère calmer le jeu. Mais les tentatives de rabibochages, à grands renforts de séquences montrant les deux stars danser ensemble, n’y feront rien.

Rebondissement dans la nuit de dimanche à lundi : Inès Reg décide de dévoiler sa vérité sur son compte Instagram. Parfois en larmes, l’humoriste y explique en détail comment elle a vécu l’affaire en “victime”. Preuve ultime de l’agression qu’elle aurait subie : un SMS d’excuses de Natasha St-Pier dévoilé in extenso, dans lequel celle-ci explique qu’elle pensait jouer une “saynète” où elle incarnait le “rôle de la méchante”, pour une des séquences “off” dont les fans sont friands. Natasha St-Pier y assure également qu’elle emploie régulièrement l’insulte avec ses copines et qu’il s’agit de “second degré”.

Présentée comme responsable, Natasha St-Pier n’en reste pas là et répond à son tour sur les réseaux sociaux et dans Le Parisien lundi soir. La “saynète” ratée ? Inès Reg semblait aussi “jouer un rôle” et la chanteuse a longtemps cru à “une blague”. Les insultes ? Elle voulait faire un clin d’oeil à une séquence culte d’Inès Reg et Valérie Trierweiler dans Pékin Express il y a deux ans. La colère ? C’est Inès Reg qui s’est mise dans une “crise de rage”, une “furie impressionnante”. Les mains courantes ? Oui, elle s’est sentie menacée, notamment par l’entourage de l’humoriste, présent en coulisses à la suite de l’altercation. Son SMS d’excuses ? Une demande de la production… Natasha St-Pier réagit surtout aux accusations de racisme qu’elle a subies, dénonçant “une accusation extrêmement grave, qui mène à une incitation à la violence”.

Si les deux protagonistes, comme TF1, semblent décidées à tourner la page (Inès Reg assure n’avoir “plus de haine envers personne”, Natasha St-Pier souhaite “apaiser les choses”), le scandale a déjà fait deux victimes au moins : deux stars gravement brûlées par la téléréalité, candidate zélées qui ont sans doute voulu aller un peu trop loin devant les caméras puis sur les réseaux, sans réaliser le grotesque de la situation. La saison 2024 de DALS semble elle aussi lourdement écornée et on se demande quelle pourra être la suite de l’aventure. Et le raté est complet, puisque la “saynète” ne sera sans doute jamais dévoilée. Si elle l’est un jour, elle ne rendra probablement service à personne…

You May Also Like

More From Author