Emma Daumas raconte l’histoire de son tube “Tu seras”

5 min read
Crédits photo : Pochette / Capture d’écran Purecharts

20 ans, ça se fête ! Pour célébrer deux décennies d’existence, Emma Daumas dépoussière son tube culte “Tu seras” avec une nouvelle version plus dans l’ère du temps. Il faut dire que sa chanson reste totalement culte pour toute une génération. Mais comment est-elle née ? La chanteuse se confie au micro de Purecharts pour un nouveau format Face A ! Remontons le temps jusqu’au 13 décembre 2002. Ce jour-là, Emma est éliminée en demi-finale de la saison 2 de “Star Academy”, finalement remportée par Nolwenn Leroy. Si elle va partager la grande tournée de la promo avec ses camarades, la chanteuse se dit « assez paumée » à sa sortie du château. Et pour cause : lorsqu’elle signe chez Polydor pour créer ses premières chansons, elle veut développer un univers rock, loin de l’image qu’on a vu d’elle dans l’émission. « Tout le monde s’attendait à ce que je fasse un peu de la musique de midinettes, à la Kylie Minogue, car c’est l’image qu’on m’avait donnée dans l’émission. J’arrive avec ma guitare et je leur dis que je suis fan d’Avril Lavigne, Alanis Morissette, Nirvana et Sum 41, je veux faire de la musique pop-rock, du teen rock » annonce-t-elle tambour battant.

Le player Dailymotion est en train de se charger…

“Je n’étais pas convaincue”

Très vite, plusieurs chansons sont composées dont une certaine, nommée “Tu seras”, signée Guillaume et Johan Ledoux du groupe Blankass. Pourtant au départ, Emma Daumas n’est pas très confiante : « Quand j’ai reçu la maquette, c’était chanté par un homme. Je me suis posée des questions, je n’étais pas convaincue, parce que je la trouvais assez masculine et je ne savais pas si j’allais pouvoir me l’approprier ». Mais c’est en studio que « la magie a opéré ». Pour elle, “Tu seras” est bien plus qu’une chanson d’amour : « C’est surtout une chanson qui parle de libération de ses chaînes, de révolte, de ne pas être dans les clous, de pas faire ce qu’on attend forcément de nous. Et ça correspondait vachement bien à ce que j’étais à l’époque, celle qui voulait s’affirmer après la “Star Ac” et cette image un peu lisse et midinette. C’est une chanson qui m’a aidée à me rebeller et à m’affirmer autrement ».

« Nous étions encore en tournée avec la “Star Ac” au moment du début de la fabrication de mon premier album, j’avais plusieurs équipes en studio qui travaillaient sur des propositions et qui me les envoyaient, et moi je les écoutais dans le bus » se remémore Emma Daumas : « Quand la tournée s’est arrêtée, j’ai pu aller en studio, travailler avec tout le monde et m’impliquer davantage mais le travail avait été majoritairement fait ». Si la chanteuse n’a « pas senti un potentiel de tube » dès le départ, elle avait « pas mal d’attentes » concernant “Tu seras”. Et celles-ci ont vite été surpassées : « Dès qu’on l’a envoyé aux radios et le clip en télé, ça a matraqué tout de suite. C’est là que je me suis rendue compte du phénomène ».

A LIRE – Emma Daumas en interview : “Je ne suis pas à la recherche du tube mais du partage”

Si son premier album “Le saut de l’ange” sort en décembre 2003, c’est deux mois plus tard que “Tu seras” fait office de troisième single du disque. Et le succès est immédiat : le titre grimpe jusqu’à la troisième place des charts et se vend à plus de 300.000 exemplaires. Un véritable phénomène s’empare de la France, qui a trouvé là son Avril Lavigne bleu blanc rouge : « A l’époque, je sors déjà de l’immense succès de la “Star Ac” et quand “Tu seras” se met à avoir beaucoup de succès, je me dis “Wow, génial, on a réussi à transformer l’essai”. C’est très dur, en sortant d’un télécrochet, d’imposer une chanson d’un univers différent. (…) Il y a cette attente de la part du public et du milieu, quand on fait un tube, de renouveler l’exploit, et qu’on a tendance à considérer qu’il faut continuer sur la même voie, faire des propositions similaires pour que les gens arrivent à bien comprendre qui on est ».

“Je m’amuse avec cette chanson”

Emma Daumas se retrouve alors « dans un tourbillon permanent » dont elle parle aujourd’hui comme d’une « période de [sa] vie un peu trouble » : « J’ai enchaîné énormément de dates de tournée, de promos… Je n’étais plus trop alignée dans mes baskets et il m’a fallu beaucoup de temps pour me retrouver, pour redescendre, il m’a fallu près de 10 ans ». Si le public la rattache indubitablement à “Tu seras”, très peu pour Emma, qui se décrit comme « un électron libre » ! « C’est une grande chance dans ma carrière, c’est un point de ralliement entre le public et moi, (…) ça ne m’a jamais empêchée de faire d’autres choses, hyper éloignées de ça et très folles dans l’art contemporain, le cabaret… J’ai une carrière un peu plus alternative » estime celle qui décrit le titre “You Got Me” avec Eskobar ou sa collaboration avec Benoit Poher de Kyo sur “Regarde-nous” comme une façon de « maintenir un lien avec les médias et le public ». Mais aujourd’hui, Emma Daumas a toujours le sourire en parlant de sa chanson la plus emblématique : « Je l’ai chantée dans tellement de versions, je m’amuse avec cette chanson, elle est toujours une occasion de s’amuser ».

You May Also Like

More From Author