Emmanuel Macron en décalage avec les Français ? Des chiffres éclairants

3 min read

Emmanuel Macron en décalage avec les Français ? Des chiffres éclairants

Plusieurs projets de loi sont attendus en 2024, notamment le texte sur la fin de vie et des réformes économiques pour atteindre le plein-emploi, mais la politique d’Emmanuel Macron répond-elle vraiment aux attentes des Français ?

Présentée comme un “millésime français” par Emmanuel Macron lors de ses vœux, l’année 2024 est pleine d’enjeux pour le président de la République. Essoré par une année marquée de réformes difficilement adoptées – les retraites et la loi immigration entre autres –, le chef de l’Etat doit “se relancer” et reconquérir l’opinion des Français. “Sa côte de popularité n’est pas flamboyante” en ce début d’année a rappelé le politologue et directeur du département “Opinion” à l’Ifop, Jérôme Fouquet, sur franceinfo le mercredi 3 janvier. Seuls 32% des personnes interrogées se disaient satisfaites de la politique d’Emmanuel Macron dans le dernier sondage réalisé par l’Ifop pour le JDD à la mi-décembre.

Pour regagner la confiance du pays, le chef de l’Etat mise sur son mystérieux “rendez-vous avec la Nation” dont on ignore encore la date et l’objectif. Entend-il répondre aux préoccupations des Français ? C’est sur ce point que le Président pêche d’après l’analyse de l’opposition, notamment de la députée LFI de Seine-Saint-Denis Aurélie Trouvé. “Les Français sont épuisés, ils ont envie qu’on réponde à leurs premières préoccupations : la santé, le pouvoir d’achat et l’environnement. Qu’a fait le gouvernement pour ça ? Rien, au contraire il a empiré la situation”, a lâché l’élue sur franceinfo. Et l’insoumise d’ajouter : “Le Président Macron a plongé une grande partie du pays dans la pauvreté : les salaires ont encore diminué, les prix continuent à flamber. Le Président Macron c’est vraiment l’impuissance totale de l’Etat.”

Les dernières études de l’Ifop confirment le podium des priorités des Français. Les questions de santé sont en tête “avec une très forte préoccupation sur la situation dans les urgences, les hôpitaux et la désertification médicale” a précisé Jérôme Fouquet. “Deuxième priorité, c’est la question du pouvoir d’achat” comme le prouvent les données des sondages et les données empiriques des professionnels de la grande distribution. Alors que l’inflation a pesé sur le portefeuille des Français en 2023, aucune baisse des prix n’est en vue, tout juste un ralentissement de l’inflation. Emmanuel Macron sera donc attendu sur ce sujet, mais risque d’avoir des difficultés pour y répondre dans l’immédiat. Arrivent en suivant la lutte contre le terrorisme et l’éducation selon l’étude, deux sujets sur dont le gouvernement s’est emparé ces derniers mois, notamment depuis la nomination de Gabriel Attal au ministère de l’Education.

Côté santé de nombreux projets sont sur la table pour 2024, à commencer par le projet de loi sur la fin de vie ou encore sur l’inscription dans la Constitution de l’interruption volontaire de grossesse (IVG). Mais en ce qui concerne la gestion des services publics de santé, qui était présentée comme une des priorités du quinquennat, aucune mesure concrète ne pointe à l’horizon. D’autres réflexions au sujet du secteur médical ou sur des réformes économiques (en plus des décisions concernant le plein-emploi et le logement) sont-elles dans les cartons de l’Elysée ? Réponse dans les prochains mois.

You May Also Like

More From Author