Escape Simulator – Test d’Escape Simulator: Magic DLC – Abracadabra

3 min read

Je vous ai souvent parlé d’Escape Simulator, mais jamais dans un article dédié. La sortie d’un nouveau DLC m’en donne l’occasion.

Jamais deux sans trois

Les habitués de la franchise ne seront guère surpris par le contenu ajouté par ce DLC : quatre nouvelles salles, toutes liées à un même thème. Après le far west et l’univers Steampunk, place désormais à la magie, avec de claires inspirations tirées d’Harry Potter, mais pas uniquement, loin s’en faut.

Je ne rentrerai pas dans le détail des quatre salles pour ne pas spoiler ; je me contenterai de dire qu’elles sont assez classiques. Les énigmes sont bien pensées, la thématique est bien représentée, mais par exemple Escape Simulator a toujours tendance à utiliser des espaces assez réduits, ce qui se remarque particulièrement à plusieurs.

Les salles sont cependant assez longues (jusqu’à 1h pour les dernières, particulièrement si vous prenez votre temps et cherchez tous les jetons), mais pas trop pour autant ; je dirais que la durée est bien pensée, surtout qu’elle monte crescendo et que chaque salle est formée de plusieurs petites énigmes donnant une réelle impression de progression. Simplement, elles manquent un peu de magie.

1.jpg

Toi + moi

Et… ce n’est pas très grave. Ce nouveau DLC offre 3 à 4h de plaisir pour 5€ à peine ; il est difficile de ne pas craquer. Surtout, c’est l’occasion de replonger dans un jeu particulièrement généreux.

Comme je n’ai pas eu l’occasion d’évoquer Escape Simulator plus tôt, faisons-le maintenant : les niveaux créés par les développeurs ne sont qu’une petite part de l’intérêt de leur jeu. Il y en a certes désormais pas mal (désormais 30 dans le jeu de base, plus 3 DLC payants de 4 salles chacun, plus 2 DLC gratuits, proposant des collaborations avec Among Us et Portal), mais elles ne sont pas grand-chose en comparaison des milliers de salles proposées par la communauté, puis sélectionnées avec soin par les développeurs au sein de listes mensuelles et annuelles.

Ce DLC permet, pour 5€, de jouer 3 à 4h. Néanmoins, il permet surtout de financer le suivi des développeurs, qui permettent à tant de gens de créer de nouvelles expériences mémorables. On replonge par leur intermédiaire, puis on reste quelques semaines pour tout ce qu’on a raté depuis notre dernière aventure.

Aussi, pour tout ce que propose PineStudio depuis le lancement d’Escape Simulator, il n’y a guère de raison de ne pas passer à la caisse, même si j’avoue que je ne serais pas contre des salles plus ambitieuses.

2.jpg

Test réalisé par Alandring à partir d’une version fournie par le développeur.

You May Also Like

More From Author