Faut-il regarder “Ripley”, la nouvelle mini-série en 8 épisodes de Netflix ? L’avis des critiques

3 min read

Faut-il regarder "Ripley", la nouvelle mini-série en 8 épisodes de Netflix ? L'avis des critiques

Les abonnés de Netflix peuvent découvrir cette semaine la nouvelle série de la plateforme de streaming. L’adaptation du “Talentueux Mr Ripley” avec Andrew Scott vaut-elle le coup d’œil ?

Le mois d’avril commence sur Netflix avec la mise en ligne d’une nouvelle série définitivement intrigante. Avec 8 épisodes exclusivement en noir et blanc, Ripley va a coup sûr attiser la curiosité des abonnés. Cette mini-série disponible depuis ce jeudi 4 avril est l’adaptation du roman Monsieur Ripley de Patricia Highsmith, qui a déjà donné deux films : l’un voit Alain Delon dans le rôle principal (Plein Soleil), l’autre réunit Matt Damon, Cate Blanchett et Jude Law (Le talentueux Mr Ripley).

Ici, Netflix développe longuement l’histoire avec Andrew Scott (Sherlock, Fleabag) dans le rôle-titre, face à Dakota Fanning (Twilight, La guerre des mondes) et Johnny Flynn (Lovesick, Emma). Ripley raconte l’histoire de Tom Ripley, un escroc engagé par un riche patriarche pour qu’il convainque son fils, exilé en Italie, de rentrer à New-York auprès de sa famille, dans les années 1960. Ce voyage européen va alors prendre un tournant macabre pour notre héros plein d’ambigüité.

Faut-il voir Ripley sur Netflix ?

Mais ces 8 épisodes valent-ils le coup d’œil ? Assurément, si l’on en croit les critiques presse. Pour Allociné, il s’agit ni plus ni moins de “l’une des plus belles séries de Netflix depuis des années”, dont le résultat est “bluffant” : “C’est un florilège d’images à tomber par terre qui s’offre devant nos yeux”, juge le média spécialisé dans l’actualité cinéma, qui ne manque pas de saluer les interprétations des protagonistes, Andrew Scott en tête, “aussi hypnotique et élégant qu’inquiétant”.

Un avis partagé par Le Parisien, qui estime la série “bourrée de talents” avec un Andrew Scott “impressionnant d’ambiguïté”, quand Le Devoir la juge “typiquement fabuleuse”, notant également le travail de Dakota Fanning. “Sur fond de jeux de dupes dangereux, Ripley est un régal pour les méninges et les yeux.”, estime le quotidien québécois.

Malheureusement, ces deux médias sont également d’accord pour noter le gros défaut de la série : le rythme, extrêmement lent, qui aurait de quoi décourager le public. Pour Le Parisien, “le niveau d’interprétation […] sauve l’ensemble d’un ennui profond”, rien de moins, quand Allociné, moins catégorique, juge que “la série aurait gagné à être plus resserrée”. Les curieux devraient toutefois y trouver leur compte, et la série semble assurément valoir le détour ! Les 8 épisodes, d’une heure chacun environ, sont tous dispnoibles dès à présent sur Netflix.

You May Also Like

More From Author