Fils tombe en finale, Medjedovic triomphe ! Résumé et résultats

3 min read

Masters Next Gen : Fils tombe en finale, Medjedovic triomphe ! Résumé et résultats

Le Masters Next Gen, au format toujours plus novateur, a vu le Français Arthur Fils échouer en finale face au Serbe Hamad Mededovic. Résumé du tournoi.

La semaine parfaite d’Arthur Fils a été gâchée, en finale, par Hamad Medjedovic. Le 110e joueur mondial est venu à bout du prodige français au bout du suspense et d’un combat de plus de deux heures (3-4, 4-1, 4-2, 3-4, 4-1). Un succès mérité pour le protégé de Viktor Troiki, tant il a été impressionnant sur ses mises en jeu pendant toute la semaine. Comme Arthur Fils, il avait remporté tous ses matches de poules, et s’était même offert un répit grâce au forfait de Dominic Stricker en demi-finale, après à peine plus d’un set. De son côté, Fils avait écarté son compatriote Luca Van Assche (2-4, 4-1, 4-3, 4-3) en demi-finale, qui nourrissait aussi des espoirs de titre mais avait déjà été battu par Medjedovic en match de poule.

Réunissant les huit meilleurs joueurs de moins de 22 ans, le tournoi a sacré par le passé certains des meilleurs tennismen du moment : Stefanos Tsitsipas (2018), Jannik Sinner (2019), Carlos Alcaraz (2021). Cette année, les deux principaux prétendants, du moins les mieux classés, étaient Français, alors que le Masters Next Gen se déroulait pour la première fois en Arabie Saoudite. Mais ils sont donc tombés sur un Hamad Medjedovic en pleine progression, au niveau de jeu bien supérieur à son rang (110e mondial), fort d’un service et d’une puissance redoutables. Les deux tricolores pourront se nourrir de cet échec pour préparer une saison 2024 qui annonce, plus que la confirmation, de nouveaux paliers à franchir.

Des règles “bizarres” et des tribunes vides

Sets de quatre jeux, pas d’échauffement avant les matches, huit secondes entre chaque service, pas d’égalité dans les jeux… Nombreuses sont les innovations testées, cette saison encore. Beaucoup de ces expérimentations visent à limiter les temps morts et à raccourcir les matchs, mais certaines d’entre elles sont impopulaires auprès des joueurs eux-mêmes.

Comme la plupart des joueurs, Arthur Fils n’est pas fan du tout de l’absence d’échauffement sur le court : “J’ai tapé quelques minutes avec mes entraîneurs, mais le temps de venir sur le central depuis le court n° 1, avec la clim en plus… Tu n’arrives pas aussi chaud que d’habitude”. De manière générale, le jeune Français est loin d’être convaincu par le faisceau de règles testées par l’ATP : “C’est la première fois que je jouais dans ce format, la dynamique peut changer tellement rapidement. Ces règles sont vraiment bizarres. Je pense qu’on ne les verra jamais sur le circuit ATP.”

Au point de ne pas vraiment prendre le tournoi au sérieux : “C’est un tournoi assez prestigieux à gagner, mais je ne me concentre pas à 100 % dessus comme si c’était le circuit normal ou un Grand Chelem.” Pour ne rien arranger au bilan très mitigé de ce début de tournoi, les tribunes sont vides ou presque, et les écrans sensés permettre aux entraîneurs d’accéder en temps réels aux vidéos et données statistiques étaient en panne en début de semaine. 

You May Also Like

More From Author