Grosse vague de licenciement chez Riot Games, le développeur de League of Legends

Ce 22 janvier, de nombreuses personnes ont opéré un changement professionnel radical, et forcé. Le studio de jeux vidéo Riot Games s’est séparé d’une grande partie de ses effectifs. Dans un communiqué public, la firme explique que la décision impacte non seulement les employés, anciens comme actuels, mais aussi les joueurs. À l’heure où de nombreuses entreprises du monde de la tech s’adonnent à des vagues de licenciements massives, on ne peut dire que cette nouvelle nous surprend.

Comme toujours, c’est une part non négligeable des salariés qui a été congédiée. Au total, 530 personnes sont touchées, ce qui représente 11 % de la masse salariale de l’entreprise. Riot Games précise qu’il s’agit d’une stratégie coûteuse, mais qui vise à reconcentrer l’entreprise sur ses projets principaux et à ne pas s’éparpiller. Dans son message, on peut lire :

Durant la majeure partie de notre histoire, nous avons réussi à éviter des jours comme celui-ci, mais cette décision est cruciale pour l’avenir de Riot. Il ne s’agit pas d’apaiser les actionnaires ou de réaliser un bénéfice trimestriel, c’est une nécessité.”

Il est là le retour à la “vie d’avant”

Si les licenciements se multiplient autant, il faut rappeler qu’il s’agit du contrecoup d’une période de recrutement intense. En 2019, puis pendant la pandémie de Covid-19, ou juste après, les entreprises étaient nombreuses à doubler, voire tripler, leurs effectifs pour subvenir à un besoin toujours plus présent. Les secteurs de la tech et du divertissement numérique étaient particulièrement sollicités. Aujourd’hui, cette croissance s’est stabilisée, et des projets auparavant enthousiastes sont devenus superflus. Nous sommes donc dans une période de grand réajustement.

Aujourd’hui, nous sommes une entreprise qui n’est pas suffisamment ciblée et, pour dire les choses simplement, nous avons trop de choses en cours. Certains des investissements importants que nous avons réalisés ne portent pas les fruits escomptés. Nos coûts ont augmenté au point de devenir insoutenables, et nous n’avons plus de marge de manœuvre pour l’expérimentation ou l’échec – ce qui est vital pour une entreprise créative comme la nôtre. Tout cela met en péril le cœur de notre activité.

Certains projets ne sont pas affectés par cette décision. On pense notamment au Project L, le jeu de combat situé dans l’univers de League of Legends, mais aussi la saison 2 d’Arcane qui arrive au mois de novembre prochain. Les changements se verront surtout en interne, du côté des projets avortés et des restructurations du personnel.

Avec les décisions d’aujourd’hui, nous revenons à placer les jeux au centre de tout ce que nous faisons.

🟣 Pour ne manquer aucune news sur le Journal du Geek, abonnez-vous sur Google Actualités. Et si vous nous adorez, on a une newsletter tous les matins.

You May Also Like

More From Author