Horus X – Test des lunettes HorusX ProXima – Mais ça marche vraiment ?

13 min read

Piqure de rappel

Pour les personnes au fond de la classe qui n’ont toujours pas compris ce qu’était la lumière bleue, on fait un bref rappel des bases :

En effet, la lumière bleue est à la base directement liée aux différents spectres de la lumière du soleil. Au fil des décennies et avec la prolifération des écrans dans notre quotidien (smartphones, écran de télé/ordinateur…), que ce soit au travail ou dans notre quotidien, nous nous retrouvons inlassablement devant un écran ou tout simplement accompagnés de lumières fluorescentes (type néon).

Vu la proximité que nous avons avec les différentes sources de lumière, il peut y avoir des conséquences directes comme de la fatigue visuelle, des maux de tête, etc. Et ce surtout après de longues heures devant un écran.

Qu’on soit clairs dès le départ : tout le monde ne ressentira pas d’effets après avoir passé plusieurs heures devant un écran. Pourtant, chez certaines personnes, ces effets peuvent avoir lieu et se pencher sur des lunettes diminuant/annulant ces effets peut être une solution.

Vous ne deviendrez pas aveugle si vous êtes trop devant votre écran, on est au moins certain de cela. Par contre, il faut avouer qu’aujourd’hui, il n’y a rien de clair concernant l’utilisation de ce type de lunettes et encore moins concernant les effets néfastes ou non de la lumière bleue. On va vous parler un peu du produit et, par la suite, nous avons soumis quelques questions directement à Horus-X.

Un packaging simple mais efficace

C’est un peu ce qui résume la marque concernant les produits que nous avons reçus. L’emballage est simpliste, bien protégé et on dispose d’une housse pour ranger les lunettes ainsi que d’un chiffon de nettoyage. Clairement, on ne peut faire plus simple et qualitatif actuellement et c’est plutôt sympathique de voir que c’est effectivement bien pensé.

Un modèle inspiré

La ProXima est une paire de lunettes très inspirée de celles que l’on trouve notamment dans la balistique avec des verres galbé aérodynamique. Le modèle est séduisant même si les branches ultra flexibles ont tendance à paraître fragile. Ce n’est pourtant pas le cas tant qu’on ne les écarte pas inutilement. Ces dernières se marient très bien avec un casque (testées avec le Sundara de Hifiman) et ne gêne en rien l’utilisateur même après plusieurs heures de jeu.

lunette-gaming-proxima-horus-x-orange_1024x1024.jpg

On regrette par contre le Nosepad qui se fait clairement sentir après plusieurs heures à porter les lunettes. Je n’en porte pas tous les jours et c’est peut-être ce qui joue mais après un mois d’utilisation, je n’ai pas constaté d’améliorations à ce niveau. Nous sommes ici sur un verre “jauni” qui va bien entendu modifier les couleurs de votre jeu. Toutefois, il apparaît en effet que le cerveau s’habitue assez rapidement à ce changement qui n’est au final pas aussi gênant qu’on le penserait.

Non vraiment, à part le Nosepad, j’ai trouvé l’ensemble plutôt cohérent et bien réfléchi.

Nos questions à Horus

1 – Notre première question concerne le design du modèle. D’où vient l’inspiration pour ce modèle et surtout pourquoi ? Est-ce purement cosmétique ou il y a une réelle réflexion autour du design ?

On a toujours considéré le esport comme un sport à part entière et on bosse dur pour encourager les gens à embrasser cette vision des jeux vidéos. En cohérence avec cette reconnaissance importante pour les joueurs, on développe les meilleurs équipements et technologies du marché pour protéger leurs performances.

On a donc conçu des lunettes sportives pour les plus grands champions. Notre modèle ProXima est notre paire de lunettes la plus avancée en termes de design. Les branches, le galbe du verre, la technologie Plasma® Pro, le poids, les matériaux… Tout a été travaillé pour ne garder que l’essentiel et permettre aux joueurs d’aller encore plus loin.

Pour vous donner une idée plus précise, la conception de la lunette nous a pris un peu plus de 24 mois entre les premiers dessins, les prototypes, les phases de tests en laboratoire, la conception de la technologie (filtration unique pour cette paire), et le lancement du produit.

2 – Imaginons, j’ai déjà une paire de lunettes gaming comme la « One Revolution », pourquoi est-ce que je devrais me procurer la ProXima Esport ?

Vous aurez sans doute noté que notre sélection de produits est limitée. C’est parce que chaque produit chez Horus X est conçu pour une utilisation bien spécifique. La Révolution par exemple a été conçue pour répondre aux besoins des gamers qui passent du temps devant les écrans avec un casque audio. Tout est fait pour optimiser le confort du gamer au quotidien.

La ProXima a été développée pour aller encore plus loin, répondre aux besoins des gamers professionnels ou des gamers qui passent encore plus de temps devant les écrans. La monture est encore + profilée et légère, permettant un confort accru. Le verre est ultra galbé et sans monture sur la partie basse du verre, permettant une immersion totale dans le jeu. Enfin, notre nouvelle technologie permet enfin de garder une filtration élevée tout en réduisant la distorsion des couleurs comparé à nos autres modèles “Plasma®” de couleur ambrée. La technologie des ProXima est celle qui apporte la meilleure filtration à ce niveau de transparence.

L’utilisation est donc légèrement différente, en général nos clients choisissent un modèle plutôt qu’un autre en fonction de leur besoin.

3 Concernant le nom du modèle, ProXima Esport, il m’a étonné au départ, car il est rare de voir des joueurs professionnels avec ce type de lunettes. Était-ce une volonté d’aller toucher au public Esport ou bien juste une question de référencement ?

Qu’il s’agisse des pros du sport et du esport, les joueurs sont tous de plus en plus sensibles aux optimisations qui leur permettent de performer encore davantage.

Dans la sphère Esport, il est encore rare de voir ce genre de lunettes en compétition (même si cela commence à être plus fréquent), mais souvent les joueurs optent pour les lunettes en préparation, notamment pour mieux gérer leur sommeil en filtrant le maximum de lumière bleue le soir. Nous équipons d’ailleurs plusieurs équipes comme Zérance actuellement.

C’est donc bien une lunette pour les esportifs, et par extension si vous recherchez la meilleure lunette du marché pour les jeux vidéos, le modèle Esport ProXima est le meilleur de notre gamme (tout en restant à un prix ultra accessible comparé à d’autres lunettes du marché).

4 – La concurrence est assez rude en matière de lunettes anti-lumière bleue et toutes les échoppes se mettent justement à commercialiser ce type de produits. (Pearle, Krys, Gunnars…). Qu’est-ce qui vous différencie de vos concurrents ?

Effectivement beaucoup surfent sur la vague.

Gunnar étaient précurseurs, mais ils se sont un peu reposés sur leurs lauriers avec des technologies similaires depuis plus de 10 ans, et leurs styles sont un peu vieillissants. Les prix sont plutôt élevés, car ils étaient quasiment les seuls acteurs du marché, ce qui est dommage. Un des défauts de leurs lunettes est également le petit focus appliqué aux verres, ce qui peut fatiguer l’œil sur une longue période. Néanmoins leurs lunettes sont tout de même plutôt qualitatives et travaillées, et c’est un des seuls acteurs à proposer des lunettes aussi filtrantes adaptées à la vue (ce n’est pas encore notre cas, on travaille toujours avec nos laboratoires sur ces nouvelles technos)

Quant aux autres, ils ont rarement développé des filtres vraiment efficaces. Les filtres sont très peu performants, et souvent + digne d’un bon marketing que d’une vraie technologie utile. On a comparé pas mal de lunettes du marché en laboratoire avec les nôtres, et les résultats parlent d’eux-mêmes. D’ailleurs beaucoup d’études ont montrées que ce type de lunettes n’étaient pas assez filtrantes pour montrer un vrai impact

5 – Plusieurs études sont sorties cette année et se contredisent dans tous les sens… par exemple six diraient que le port des lunettes améliore la qualité du sommeil quand trois autres ne montrent aucun bénéfice. L’ANSES, en 2019, a recommandé en effet de se protéger contre la lumière bleue, mais en se basant sur une étude faite sur des rongeurs/primates. Concernant la mélatonine, il n’y a, là aussi, que des effets mineurs voir totalement absent selon les études. Sur quoi se base aujourd’hui Horus X pour justement vendre ce type de produits ?

Alors c’est vrai que c’est loin d’être clair si on regarde toutes les bêtises qu’on peut trouver sur internet.

Les études scientifiques démontrent aujourd’hui que l’exposition à la lumière bleue émise par les écrans en fin de journée ou la nuit, retarde ou inhibe la synthèse nocturne de mélatonine chez l’homme. Les rythmes circadiens (rythme éveil sommeil) sont perturbés par cette exposition : il y a un impact sur la facilité d’endormissement ainsi que sur la qualité du sommeil. Ces effets sont bien établis, reconnus par la communauté scientifique ainsi que par des organismes tels que l’ANSES (en se basant sur des éléments de preuve suffisants apportés par les études réalisées chez l’Homme).

Un point important en lien avec les rythmes circadiens, c’est de noter que la perturbation du rythme circadien est fortement étudiée depuis de nombreuses années dans la littérature, et associée à des effets sanitaires comme les troubles métaboliques, un risque augmenté de cancer – notamment le cancer du sein, des pathologies cardiovasculaires ou encore des effets sur la santé psychique. Néanmoins, même si ces effets sont avérés lorsqu’ils sont étudiés en lien avec une perturbation des rythmes circadiens (quelle qu’en soit la cause), le lien direct entre l’exposition à la lumière riche en bleu en soirée ou la nuit, et la survenue de ces effets sanitaires, (bien que fortement suspecté), n’est pas établi à ce jour chez l’Homme.

En parallèle, bien que l’impact de la lumière bleue (des écrans) sur les rythmes circadiens soit établi, il n’y a pas de consensus clair sur l’efficacité des solutions actuelles du marché pour atténuer ces effets.

Certains se sont avérés inefficaces (comme les écrans qui prétendent limiter l’émission de lumière bleue), d’autres ont un impact positif avéré (réduire la luminosité et ajuster la température des écrans), d’autres sont plus difficiles à catégoriser (notamment les lunettes anti lumière bleue).

Cela tient majoritairement au fait que les lunettes anti lumière bleue sont très hétérogènes en ce qui concerne la filtration réelle. Lorsqu’on regarde les verres ophtalmiques, la plupart possèdent une filtration beaucoup trop faible pour avoir un réel impact sur la production de mélatonine. En ce qui concerne les verres traités spécifiquement pour la lumière bleue, la filtration est beaucoup plus efficace mais dépend des marques. C’est sur ce point qu’Horus X se distingue de la plupart des acteurs du marché, avec des technologies brevetées qui font partie des filtrations les plus efficaces du marché (tests d’un laboratoire indépendant et accrédité à l’appui).

Il existe en parallèle beaucoup d’études, dont certaines qui n’ont en effet été réalisées que sur des petits échantillons, sur des cellules en laboratoire, ou sur des rongeurs. Ces études concernent majoritairement l’effet phototoxique potentiel de la lumière bleue sur les yeux (principalement rétine).

On peut distinguer ici les études sur des effets à court terme (exposition aïgue) et sur des effets à long terme (chronique) par exemple en lien avec la DMLA.

Les lumières bleues potentiellement dangereuse sur une exposition courte sont beaucoup plus intenses que celle des écrans, et sont présentes dans certains jouets pour enfants (dangereuses également car le cristallin des enfants n’est pas encore complètement constitué), dans certaines lampes torches, les phares de certaines voitures ou encore des systèmes “UV-LED”. A priori donc, selon la littérature actuelle, il y a peu de risques sur une exposition à un écran dans des conditions normales d’utilisation (sauf à posséder un problème de rétine)

En revanche, en ce qui concerne l’exposition chronique (long terme), nous n’avons aujourd’hui pas le recul nécessaire pour établir un consensus clair. Certaines études suggèrent un lien avec des effets comme la DMLA, d’autres montrent au contraire un effet limité. Dans tous les cas, aucune ne possède de conclusion claire et définitive sur l’impact potentiel négatif à long terme d’une exposition à la lumière bleue des écrans. Notre discours sur ce point est de ne pas être alarmiste ni trop inquiet, mais de limiter l’exposition à la lumière bleue des écrans si nous en avons la possibilité.

Notre avis

Il est toujours compliqué pour moi de tester ce genre de produits car clairement, il y a un manque de recul flagrant sur les phénomènes de lumière bleue et d’expositions mais il y aussi des sources qui disent tout et son contraire. Est-ce que j’ai ressenti des changements en portant ce type de lunettes et en regardant trois écrans plusieurs heures par jour ? Oui. Est- ce que cela a changé ma vie ? Non. Est-ce que ce type de lunettes est essentiel aujourd’hui ? Rien ne le prouve donc non.

lunette-gaming-proxima-horus-x-gunmetal_1024x1024.jpg

Par contre, si vous avez vraiment l’envie de passer à la caisse pour ce genre de produits, et après en avoir testé déjà pas mal maintenant, je trouve qu’Horus-X est la marque la plus adéquate que ce soit en matière de prix ou de design mais aussi de communication. Bon, concernant ce dernier point, je regrette un peu de voir de plus en plus de publicités avec un jeu d’acteur catastrophique et mettant en avant des arguments totalement éclatés comme “Hey comment ça se fait que tu gagnes toute tes games de Valo dernièrement…”. Peut-être tout simplement qu’Horus-X est la marque qui arrive à mieux vendre son produit que les autres aussi tout simplement.

Concrètement, faites vous votre propre avis ou non mais prenez surtout le temps de vous renseigner avant de passer à la caisse.

You May Also Like

More From Author