“Je n’ai jamais renoncé à mes responsabilités”

4 min read

François Bayrou (presque) candidat pour la présidentielle 2027 : "Je n'ai jamais renoncé à mes responsabilités"

Le président du MoDem s’est expliqué ce matin sur France Info sur son refus de rentrer au gouvernement. Et fait savoir que la présidentielle 2027 sera un moment décisif pour le pays.

Manifestement, François Bayrou est fâché. Le président du MoDem était invité ce matin de France Info, au lendemain de son annonce fracassante sur son refus d’entrer au gouvernement. Faut-il comprendre qu’il y a entre François Bayrou et le sommet de l’exécutif une rupture politique ? Le MoDem, allié de la majorité, peut-il acter une crise de gouvernance ?

Ce jeudi, sur France Info, François Bayrou a donné quelques explications. “J’étais prêt à entrer au gouvernement, au ministère de l’Education nationale, car je pensais que la crise était profonde et méritait un engagement profond”, mais le Béarnais assure qu’il n’a pas eu les garanties pour travailler avec les orientations qu’il souhaitait. Le président du MoDem avait aussi l’ambition de prendre en main d’autres responsabilités, portant sur la crise démocratique. “Quand on a dans le pays une crise aussi profonde, entre les milieux de pouvoirs et la base des Français, il faut agir”, a-t-il dit, ajoutant qu’Emmanuel Macron “partage une partie de cette analyse, mais les actes devraient suivre les paroles”.

“Nous, MoDem, qui avons participé à l’élaboration de la majorité, nous, c’est notre inquiétude depuis le début. On ne peut pas laisser ce risque de rupture entre le Français et des formes de pouvoirs technocratiques grandir”, a ajouté l’ancien et éphémère ministre de la Justice. Et de porter un message, celui qu’il portait lors de la première campagne d’Emmanuel Macron : “Vous avez bien vu, il y a un déséquilibre politique (entre droite et gauche, NDLR). Il y a une dérive. Il est temps de rappeler pourquoi nous sommes là. Nous avons dit en 2017 que nous allions gouverner autrement. J’entends des désormais des députés du MoDem me dire qu’ils ont l’impression de travailler exactement comme avant. Dans le redressement du pays, le MoDem est engagé en première ligne. Mais je vois qu’on fait comme si la crise n’existe pas. Nous avons au MoDem un projet assez ambitieux pour réduire cette crise”. Tout en indiquant que son parti restait un allié de Renaissance : “Nous sommes membre à part entière de la majorité qui veut reconstruire le pays”.

Sans surprise, François Bayrou laisse entendre que sa candidature pour la prochaine présidentielle est sur la table. “L’enjeu de 2027, c’est que nous arrivions à réconcilier la France d’en bas et celle d’en haut. Il faut trouver un chemin”. A la question de sa candidature, il a répondu : “Je n’ai jamais renoncé aux responsabilités qui sont les miennes. Je suis un élu de la province la plus éloignée du pays, je sais les difficultés des Français.[…] Je dis que le mouvement que nous sommes en train de vivre, ce sont essentiellement des dérives. Corrigeons-les. Corrigeons-les déjà maintenant, avec la majorité, avec le gouvernement”. Vous prenez date pour 2027 ?” a insisté le journaliste. François Bayrou ne se cache plus : “Ce n’est pas moi qui prend date, c’est le pays”.

You May Also Like

More From Author