Justice annonce “Hyperdrama”, son nouvel album “euphorique” et “jouissif”

4 min read
Crédits photo : André Chémétoff

Ils se montrent rarement dans les médias mais mercredi soir, Gaspard Augé et Xavier de Rosnay, les deux membres fondateurs du groupe Justice, étaient les invités de Yann Barthès dans l’émission “Quotidien”. Une participation qui ne doit rien au hasard puisqu’à 19 heures tapantes, le duo français a dégainé “One Night/All Night” et “Generator”, les premiers extraits de son très attendu nouvel album “Hyperdrama” ! Huit ans après “Woman”, la formation a réinventé la fameuse croix qui orne chacune de leurs pochettes pour en faire un objet « anatomique » avec des organes et des vaisseaux sanguins, pour symboliser « l’univers foisonnant » du disque. « On est très lents ! On a mis trois ans et demi à faire cet album, avec cette règle d’or de travailler une semaine sur deux, de 10 heures du matin à 20h30 du soir, comme des horaires de bureaux » confessent les interprètes du tube “D.A.N.C.E”, qui parlent d’un album entre « les sonorités extrêmes et brutales de la musique électronique » et le côté « fleur bleu du disco et de la mélancolie ».

Le player Dailymotion est en train de se charger…

Un disque de “disco-gabber”

Pour la première fois depuis le début de leur carrière en 2007, Justice a fait appel à des collaborateurs pour ce quatrième opus qui sortira le 26 avril. En l’occurrence, c’est Kevin Parker, le leader du groupe acclamé Tame Impala, qui pose sa « voix de miel » sur “One Night/All Night”, aux délicieuses teintes groovy. Contrepoint parfait, “Generator” ravive la ferveur d’une rave party avec cet emprunt au gabber, une forme de techno hardcore. « Le disco-funk et la musique électronique au sens large ont toujours été le noyau de la musique que nous faisons avec Justice. Dans “Hyperdrama”, nous les faisons coexister mais pas d’une façon pacifique. Nous aimons cette idée de les faire se battre pour attirer notre attention. (…) On passe de l’un a l’autre de manière abrupte et pourtant fluide. Ça a servi de matrice à beaucoup de morceaux sur le disque » assure la bande, qui parle ainsi de « disco-gabber » pour résumer la patte sonore de “Hyperdrama” : « Pour les 20 ans du label Ed Banger à Londres, on a joué beaucoup de tracks de gabber, c’est quelque chose qu’on fait depuis longtemps dans nos sets. Ça heurte un peu les gens au départ, mais il y a quelque chose de très euphorique et de jouissif ».

Justice à Coachella et dans les festivals !

L’écriture, la composition et l’enregistrement du disque s’est donc fait en symbiose, à deux. « L’idée de départ, c’est le truc le plus dur à attraper. Généralement quand on l’a et quand on rigole en commençant, c’est assez bon signe ! Il faut passer par des choses ridicules et grotesques pour ensuite les affiner et en faire quelque chose qui nous excite » révèlent les deux amis, dont la renommée est désormais internationale. Les 12 et 19 avril prochains, Justice mettra le feu au célèbre Coachella en Californie avant d’entamer une grande tournée des festivals. En France, le groupe se produira d’abord à We Love Green avant de poser ses machines à Beauregard, au Main Square, aux Déferlantes ou à Musilac. Avant, on l’espère, une tournée en bonne et due forme !

Les dates de la tournée des festivals de Justice
12.04 et 19.04 – COACHELLA – (USA)
27.04 – VAIVÉN FESTIVAL – (MEX)
30.05 – PRIMAVERA SOUND – (ESP)
01.06 – WE LOVE GREEN – (FR) (EXCLU FRANCE)
07.06 – PRIMAVERA SOUND – (PT)
09.06 – BEST KEPT SECRET – (NL)
14.06 -​​​​​​​NAMELESS FESTIVAL – (ITA)
04.07 – BEAUREGARD – (FR)
06.07 – MAIN SQUARE FESTIVAL – (FR)
11.07 – LES DÉFERLANTES – (FR)
13.07 – MUSILAC – (FR)
14.07 – TERRES DU SON – (FR)
19.07 – GURTENFESTIVAL – (CHE)
21.07 – DOUR FESTIVAL – (BEL)
17.08 – CABARET VERT – (FR)

You May Also Like

More From Author