Justin Trudeau a rencontré la première ministre italienne à Toronto

Le premier ministre Justin Trudeau a rencontré samedi son homologue italienne Giorgia Meloni à Toronto, où les deux politiciens ont déclaré avoir convenu d’établir la feuille de route Canada-Italie pour une coopération améliorée.

Les deux premiers ministres ont publié une déclaration commune affirmant que l’accord approfondira davantage les liens politiques, économiques et stratégiques de leurs pays en définissant des plans de collaboration au cours des trois à cinq prochaines années dans des dossiers prioritaires.

Ceux-ci incluent la sécurité énergétique et la transition vers un avenir axé sur l’énergie durable, les changements climatiques et la biodiversité, la migration, la croissance économique durable ainsi que la recherche et l’innovation, notamment dans le domaine de l’intelligence artificielle.

Les deux membres du G7 prévoient d’examiner les progrès réalisés dans l’élaboration de la feuille de route au cours d’une réunion en juin prochain en Italie.

S’exprimant devant les journalistes avant de commencer la rencontre à huis clos, M. Trudeau a salué le leadership de Mme Meloni, alors que l’Italie préside le sommet du G7 de cette année, ajoutant qu’il était impatient de travailler avec elle pour organiser le mandat du Canada en tant qu’hôte en 2025.

M. Trudeau affirme que le Canada et l’Italie sont « alignés sur de nombreux points » et entretiennent « une relation économique très profonde et croissante ».

Les deux politiciens se sont disputés publiquement l’année dernière après que M. Trudeau a critiqué la position de l’Italie sur les questions 2SLGBTQ + lors d’une réunion avec Mme Meloni au sommet des dirigeants du G7. Il réagissait à la décision de son gouvernement de limiter la reconnaissance des droits parentaux au seul parent biologique dans les familles ayant des parents de même sexe.

Mme Meloni a ensuite rejeté ces critiques et a déclaré que M. Trudeau avait été victime de fausses nouvelles.

Samedi, Mme Meloni a vanté un certain nombre de ses priorités à la tête du G7, notamment l’intelligence artificielle, le rôle de l’Indo-Pacifique et le respect de l’ordre international fondé sur des règles.

Elle a également souligné le soutien à l’Ukraine et à « cette crise très difficile au Moyen-Orient », où elle a déclaré qu’il était important d’éviter une escalade.

« Nous entamons une nouvelle année de relation en essayant de renforcer notre coopération et je pense qu’il existe de très nombreux sujets sur lesquels nous pouvons le faire », a soutenu Mme Meloni.

À voir en vidéo

You May Also Like

More From Author