Kaskisuo et le Rocket défait le Crunch 3 à 2

Kasimir Kaskisuo a été sensationnel à son premier départ en près de 10 mois et le Rocket de Laval a vaincu le Crunch de Syracuse 3-2, vendredi soir, à la Place Bell.

Mis sous contrat par le club-école du Canadien de Montréal le 18 décembre, Kaskisuo a réalisé 36 arrêts, dont plusieurs très beaux, à son premier départ depuis le 2 mars 2023, alors qu’il portait les couleurs de Leksands IF dans la Ligue de hockey de Suède.

Le Finlandais de 30 ans n’avait pas joué dans la Ligue américaine de hockey depuis le 17 février 2020, avec les Marlies de Toronto, mais il n’a pas semblé avoir perdu le rythme.

Philippe Maillet, Joshua Roy et Nathan Légaré ont fait mouche pour le Rocket (10-14-5), qui a battu le Crunch (16-10-4) pour une deuxième fois en 10 jours. Arber Xhekaj a obtenu deux aides en plus de disputer son premier combat en carrière dans la LAH.

 

Gabriel Fortier et Gage Goncalves ont répliqué pour les visiteurs, qui sont bien installés au deuxième rang de la section Nord. Ils n’avaient pas perdu en temps réglementaire à leurs trois dernières sorties.

Hugo Alnefelt a cédé trois fois en 20 lancers pour le club-école du Lightning de Tampa Bay.

 

Le Rocket et le Crunch en découdront à nouveau samedi après-midi, encore à Laval.

Kaskisuo se signale

 

Le Rocket a amorcé la rencontre avec beaucoup d’énergie et Emil Heineman a obtenu une première occasion de marquer. Il n’a toutefois pas été en mesure de déjouer Alnefelt entre les jambières.

Le Crunch a repris du poil de la bête après un début plutôt timide et il a été le premier à faire bouger les cordages. Lors d’un avantage numérique, Fortier a habilement redirigé une passe de Goncalves dans le haut du filet pour ouvrir le pointage.

La formation lavalloise a été en mesure de répliquer avant la fin du premier engagement, et de la même façon. La passe Xhekaj en direction de Maillet a manqué de précision, mais l’attaquant a réussi à décocher un tir qui a surpris Alnefelt pendant son déplacement.

À la sortie du vestiaire, le Rocket est passé à quelques centimètres de prendre les devants lorsque le tir de Xhekaj a déjoué le gardien du Crunch, mais pas la barre transversale derrière lui.

L’intensité et le jeu physique ont été au rendez-vous en deuxième période, mais les deux équipes ont malgré tout été méthodiques dans leurs attaques. Kaskisuo a notamment réalisé deux arrêts importants, aux dépens de Jack Thompson et de Goncalves, pour maintenir l’égalité.

Ses coéquipiers l’ont récompensé avec 2:38 à écouler. Le tir de Xhekaj a touché Nolan Yaremko devant le filet et Roy a saisi la rondelle avant de la glisser entre les jambières d’Alnefelt.

En fin de période, Olivier Galipeau a donné un coup de main à Kaskisuo en bloquant deux lancers sur réception en désavantage numérique. Le gardien du Rocket a également joué de chance au dernier tiers, quand Tristan Allard a raté la cible alors que la cage était complètement ouverte.

Le Rocket a profité de cette occasion ratée pour se donner un coussin de deux buts. Légaré a servi une tasse de café au défenseur Max Crozier avant de loger la rondelle dans le haut du filet.

 

Après plusieurs arrêts de qualité de Kaskisuo, Goncalves a rendu les choses intéressantes en fin de match, mais ce fut insuffisant.

À voir en vidéo

You May Also Like

More From Author