La Chine construit le plus long tunnel du monde

Le gouvernement chinois poursuit ses ambitieux projets d’infrastructure dans la région autonome du Xinjiang, malgré les accusations de violation des droits de l’homme. Le dernier projet en date est la construction du tunnel autoroutier Tianshan Shengli, d’une longueur de 22,1 kilomètres, tout simplement le plus long au monde.

Un tunnel qui défie les montagnes et les sanctions internationales

Le tunnel, qui traverse les monts Tianshan, représente une prouesse technique et un enjeu stratégique majeur. Une fois achevé, il réduira considérablement le temps de trajet entre les villes d’Urumqi et de Korla, ce qui facilitera les échanges commerciaux et le transit dans toute la région.

Ce tunnel fait partie intégrante de l’Expressway Urumqi-Yuli dont l’objectif est d’améliorer notablement les liaisons de transport dans une région marquée par de vastes étendues désertiques et montagneuses. Les experts soulignent que son achèvement renforcera non seulement les infrastructures locales mais ouvrira également de nouvelles voies pour le commerce et l’économie avec les pays d’Asie centrale.

Le projet du tunnel s’inscrit dans une stratégie plus vaste de la Chine qui cherche à renforcer son influence économique dans la région. Pékin a placé le Xinjiang au cœur de son initiative des Routes de la soie, autrement dit l’expansion de son réseau commercial et de ses liens diplomatiques à travers l’Asie centrale. Avec des échanges commerciaux record atteignant 287 milliards de yuan (40,5 milliards de dollars) sur les dix premiers mois de l’année, le Xinjiang défie les sanctions internationales et devient un pivot économique essentiel pour la Chine.

La région est riche en ressources naturelles et elle partage des frontières avec huit pays, dont la Russie et le Pakistan. Le Xinjiang joue un rôle très important dans l’approvisionnement énergétique et la sécurité de la Chine. Les analystes s’accordent à dire que le tunnel et les autres projets d’infrastructures amélioreront non seulement le développement économique du Xinjiang mais renforceront également les liens culturels et touristiques.

En dépit des tensions internationales et des sanctions occidentales en lien avec les accusations de violation des droits de l’homme, la Chine continue donc de développer le Xinjiang qui affiche une croissance économique rapide. Les investissements massifs dans les infrastructures, comme ce fameux tunnel et les projets de zones de libre-échange, confirment l’importance stratégique que Pékin accorde à cette région.

Le Xinjiang est clairement devenu une priorité économique pour la Chine, au grand dam non seulement de la minorité Ouïghoure persécutée par le gouvernement central, mais aussi des pays occidentaux qui sont dans l’incapacité d’agir contre cette oppression.

🟣 Pour ne manquer aucune news sur le Journal du Geek, abonnez-vous sur Google Actualités.

You May Also Like

More From Author