La consultation chez le médecin à 30 euros ? Oui, mais à plusieurs conditions

3 min read

La consultation chez le médecin à 30 euros ? Oui, mais à plusieurs conditions

L’Assurance-maladie a donné son accord jeudi 8 février pour une hausse du prix des consultations à 30 euros chez les médecins généralistes, mais les négociations devraient se poursuivre la première quinzaine de mars.

La consultation d’un médecin généraliste pourrait bientôt passer à 30 euros. L’assurance-maladie a donné son accord, jeudi 8 février. Les 6 syndicats de médecins libéraux réclamaient cette hausse tout en demandant “des évolutions en faveur de l’amélioration de la santé de la population”. Ils se sont réunis à la Caisse nationale d’assurance-maladie pour négocier des tarifs qui devraient être en vigueur pendant au moins 5 ans. Les négociations sont toujours en cours et doivent se poursuivre “dans la première quinzaine de mars”, avec une nouvelle séance plénière, selon l’assurance-maladie.

Quelles contreparties ?

L’assurance-maladie demande que ces négociations aboutissent à “une refonte ambitieuse des rémunérations forfaitaires” avec une possible rémunération “intégralement forfaitaire” pour les médecins qui le désirent. Autre contrepartie demandée par l’assurance-maladie : une amélioration “en matière d’accès aux soins” avec un renforcement des gardes de médecins libéraux “en première partie de nuit”. D’autre part, elle demande “un programme d’actions très ambitieux sur la qualité et la pertinence des soins” pour diminuer les dépenses de santé. En cause, la consommation des médicaments, car la France est le quatrième pays le plus consommateur d’antibiotiques en Europe, selon Santé publique France, après la Grèce, la Roumanie et la Bulgarie. Le gouvernement souhaite également un meilleur suivi des patients au long cours, afin d’éviter l’enchaînement de consultations avec des patients occasionnels.

Des avis mitigés

Les réactions des syndicats sont mitigées. “On n’a pas de calendrier”, a déploré Agnès Giannotti, patronne du syndicat MG France. Le syndicat demande par ailleurs que les généralistes soient rémunérés à hauteur de 60 euros pour les consultations les plus longues. De son côté, le syndicat Avenir Spé-Le Bloc estime par la voix de Patrick Gasser que “c’est dramatique, il n’y a aucune enveloppe, ou une enveloppe quasiment peau de chagrin pour la médecine spécialisée”. “Aujourd’hui, nous ne signons pas”, a-t-il précisé.

Des négociations avaient échoué en 2023, avec une revalorisation des consultations de 1,50 euros, alors que les tarifs étaient les mêmes depuis 2017. Un montant qui avait alors été jugé insuffisant par les syndicats de médecins.

You May Also Like

More From Author