la femme de Bernard Tapie tacle la série Netflix

Estimated read time 3 min read

"Ça n'a rien à voir avec la réalité" : la femme de Bernard Tapie tacle la série Netflix

Les abonnés de Netflix ont déjà pu découvrir la mini-série événement “Tapie” sur Netflix depuis mercredi. L’épouse de Bernard Tapie aussi, et elle a livré son ressenti auprès d’Europe 1.

Les abonnés de Netflix ont enfin pu découvrir la mini-série “Tapie“. Les sept épisodes, revenant sur les 1001 vies de l’homme d’affaires, homme politique, animateur de télévision et patron de l’OM avant d’être poursuivi par la justice, sont sortis sur la plateforme de streaming le 13 septembre. Pourtant, les proches de Bernard Tapie se sont opposés au projet, tout comme l’homme d’affaires lui-même de son vivant.

Depuis, Dominique Tapie, veuve de l’homme d’affaires, a vu la série Netflix. Au micro d’Europe 1, elle n’a pas manqué de partager son ressenti, plus nuancé que l’on pouvait s’y attendre : “Il faut reconnaître que la série est très bien jouée, que [Laurent] Lafitte, par certains moments, a très bien représenté mon mari. Là-dessus, franchement, je n’ai rien à dire”.

Cependant, la veuve de Bernard Tapie n’a pas manqué de taclé le programme, en reprochant des “libertés sur des évènements qui n’ont rien à voir avec la réalité”. Elle assure ainsi que son livre, “La Fureur de vivre”, raconte davantage la vérité que ce que peut faire la série. Dominique Tapie a d’ailleurs un reproche particulier à faire à la série : la manière dont a été représentée leur vie privée, mais aussi la manière dont ils ont écrit son personnage, joué par Joséphine Japy :  “Je ne me suis pas du tout retrouvée moi dans mon rôle. On me met presque à un moment aux commandes des affaires, ce que je n’ai jamais fait de ma vie. Au vue de ma situation, il faut quand même que les gens comprennent que non, je n’ai jamais signé ou participé de près ou de loin aux sociétés de mon mari”.

Une série qui faisait polémique avant sa sortie

Avant même sa sortie, la série “Tapie” était au cœur de la polémique. Bernard Tapie, décédé le 3 octobre 2021, avait exprimé, de son vivant, son désaccord face à un tel projet : “Le faire sans me demander mon accord de principe, ce n’est pas très bien. Il y a des choses qu’on ne fait pas. Qu’il y ait des documentaires, c’est autre chose, mais emprunter mon nom, c’est un peu lourd”, avait-il déclaré dans les colonnes de Var Matin, en 2021. Tristan Séguéla, scénariste et réalisateur de la série, lui aurait répondu que son accord n’était pas nécessaire, refusant également que son fils soit associé au projet.

Lors de la promotion de la série sur les réseaux sociaux, Netflix avait notamment qualifié Bernard Tapie “d’arnaqueur”, avant de retirer ses termes de ses campagnes publicitaires. Là encore, la famille Tapie avait explicitement exprimé son désaccord. Sa fille, Sophie Tapie, avait pris la parole sur les réseaux sociaux : “Il n’y a plus de limite à l’irrespect”, avait-elle écrit. Laurent Lafitte avait alors tenu à répondre aux critiques, affirmant que la famille ne “pouvait pas critiquer […] parce qu’il n’ont pas encore vu” la série.

You May Also Like

More From Author