La femme de Christian Estrosi visée par un double signalement, que lui est-il reproché ?

3 min read

La femme de Christian Estrosi visée par un double signalement, que lui est-il reproché ?

Laura Tenoudji-Estrosi est visée par une enquête pour prise illégale d’intérêts, alors qu’un deuxième signalement est en cours d’analyse selon le procureur.

Le clan Estrosi dans la tourmente. Une enquête préliminaire pour prise illégale d’intérêts va être ouverte “au début de cette semaine” à la suite d’un signalement sur le rôle de la présentatrice Laura Tenoudji-Estrosi, lors du “Nice Climate Summit” annonce le procureur de la République à Nice, Damien Martinelli. L’épouse du maire (Horizons) de Nice Christian Estrosi devait animer deux tables rondes lors de ce colloque sur l’environnement en septembre 2023. Un évènement subventionné par la ville et la Métropole, co-organisé par le média économique La Tribune, fraîchement racheté par le géant du transport maritime, CMA-CGM.

Face à la polémique grandissante, Laura Tenoudji-Estrosi, chroniqueuse depuis 2000 à Télématin sur France 2 avait annulé l’animation du colloque la veille. De leur côté, la ville et la Métropole avaient indiqué dans un communiqué de presse qu’elle devait intervenir “à titre bénévole”.

Une “campagne calomnieuse” selon l’avocat de la ville de Nice

En décembre dernier, trois élus écologistes avaient envoyé un signalement au parquet pour dénoncer un manque de rigueur de la part des époux Estrosi dans la séparation de leurs activités. Principal sujet de la discorde : les subventions au colloque ont été votées sans que les liens indirects entre Christian Estrosi et La Tribune ne soient établis. En effet, cela fait 5 ans que la “première dame de Nice” comme est surnommée Laura Tenoudji-Estrosi collaborait avec La Tribune. Face à ces accusations, l’avocat de la ville de Nice, Olivier Baratelli a tenu à réagir dans un communiqué : “C’est une bataille indigne menée par une opposition sans perspectives. Cette enquête permettra de faire cesser cette campagne calomnieuse”. En décembre dernier, la ville de Nice avait déposé plainte pour diffamation contre le journal Médiapart. Elle devrait également le faire pour dénonciation calomnieuse, contre les trois élus Verts.

Un second signalement en cours d’analyse

D’après les informations recueillies par Médiapart, un second signalement a été transmis au parquet par “un fonctionnaire territorial souhaitant rester anonyme”. Il concerne la participation de Laura Tenoudji-Estrosi à la cérémonie d’ouverture de l’Eurovision Junior en novembre 2023. Le lundi précédant l’émission organisée à Nice par France Télévisions, l’épouse de Christian Estrosi était chargée d’introduire un par un les jeunes candidats lors de cette émission tournée dans les salons de l’hôtel Negresco.

“Il ne saurait donc être contesté que Madame Tenoudji a été rémunérée par France 2 pour sa prestation de présentatrice de l’Eurovision junior financée partiellement par la collectivité présidée par son époux” indique le signalement adressé à la justice et rapporté par MédiapartFrance Télévisions m’a demandé si j’acceptais d’être ambassadrice de la ville de Nice pour l’Eurovision junior, ce que j’ai accepté naturellement. Au lieu d’assurer mes chroniques à Télématin cette semaine-là j’ai été délocalisée pour l’Eurovision junior” explique-t-elle. Pour l’entourage de Christian Estrosi, “la question du conflit d’intérêts ne se pose donc pas”, comme indiqué chez nos confrères de Médiapart. Un signalement “encore en cours d’analyse” indique le procureur.

You May Also Like

More From Author