la fin du film devait être bien plus sombre

3 min read

"Pretty Woman" sur M6 : la fin du film devait être bien plus sombre

Diffusée sur M6, la comédie romantique de Garry Marshall sortie en 1990 aurait dû connaître une fin bien plus tragique que celle que l’on connaît aujourd’hui.

C’est un classique de la comédie romantique qu’il est possible de revoir ce lundi soir. M6 diffuse Pretty Woman, avec Richard Gere et Julia Roberts, ce 5 février 2024 à 21h10. Les téléspectateurs vont pouvoir replonger dans la romance entre Edward, un riche homme d’affaire désabusé, qui va reprendre goût à la vie au contact de Vivian, une prostituée payée par ce dernier pour jouer sa petite-amie. 

Servi par la bande originale et surtout la chanson de Roy Orbison remise au goût du jour lors d’une séquence de shopping devenue incontournable, ce long-métrage a également permis à Julia Roberts de devenir une star incontournable d’Hollywood, alors que le rôle avait initialement été proposé à Meg Ryan ou Molly Ringwald.

La fin devait être plus sombre

Comme toute comédie romantique qui se respecte, Pretty Woman s’achève par un happy end attendu devenu culte pour des générations de spectateurs. Et pourtant, cela ne devait pas être le cas à l’origine. Le film s’appelait d’ailleurs 3000 à l’origine, en référence à la somme d’argent payée par Edward pour les services de Vivian. Avant le tournage, le scénario a connu de nombreuses modifications. 

Selon le scénario initial, la conclusion du film réalisé par Gary Marshall devait prendre un tour beaucoup plus sombre: Edward et Vivian ne terminaient pas ensemble. Comme se souvient Julia Roberts dans un entretien Actors on Actors réalisé par Variety : “Il la jetait [Vivian] de la voiture, lui jetait l’argent au visage, si ma mémoire est bonne, et il partait, la laissant dans une allée sombre.” Elle ne précise pas non plus si le “il” en question fait référence au personnage de Richard Gere ou à un autre.

Dans le documentaire Netflix The Movies that made us, on apprend que Vivian se retrouve avec les 3000 dollars promis par Edward, seule, et qu’elle décide d’emmener son amie Kit à Disney. En effet, le scénariste du film avait expliqué en 2015 dans les colonnes de Variety que le long-métrage devait, à l’origine, être un commentaire critique sur les écarts de richesse aux Etats-Unis, et notamment 

Julia Roberts et Richard Gere ont peut-être sauvé le film

Et si la conclusion plus classique du happy end a été privilégiée, c’est en partie grâce à l’arrivée de Garry Marshall à la réalisation, et surtout à la prestation de Richard Gere et Julia Roberts : “L’alchimie entre eux était palpable à l’écran et pendant les auditions, se souvient JF Lawton, le scénariste, auprès de Vanity Fair. On ne pouvait pas imaginer que ça puisse se terminer autrement, ils s’illuminaient l’un en présence de l’autre.”

Et c’est sans doute grâce à cela que Pretty Woman est devenu aussi culte, plus de 30 ans après sa première sortie au cinéma. Sachez d’ailleurs que si vous ne pouvez pas voir le film lors de sa diffusion sur M6 ce lundi 5 février, il est également accessible en streaming sur les plateformes par abonnement Disney+ et Netflix.

You May Also Like

More From Author