la preuve que Francis Lalanne est à l’origine de Maman j’ai raté l’avion

3 min read

Injustement oublié car bien trop sombre, 3615 code Père Noël est peut-être le film de Noël ultime. D’ailleurs, Chris Columbus et John Hughes le savaient avant de faire Maman j’ai raté l’avion.

Tous les ans c’est la même chose : entre ceux qui défendent le pire de la comédie romantique annuelle sous prétexte que Jude Law y porte un bonnet rouge et blanc et ceux qui imposent régulièrement Piège de cristal à leur entourage, chacun défend son film de Noël personnel. Et si la mièvrerie saisonnière était effectivement un genre, nul doute que le génial Gremlins serait son apogée. Néanmoins, toutes les oeuvres se déroulant lors des fêtes de fin d’année ne sont pas citées dans cette liesse, et c’est bien dommage.

La preuve, 3615 code Père Noël, très loin de l’académisme béta de Love Actually, est si méconnu que personne n’a repéré sa troublante ressemblance avec un autre classique américain familial, ou même les conditions particulières de sa production.

 

photoLe Père Noël n’est pas un cadeau

 

LALANNE IS THE NEW COPPOLA

Lors de sa projection au PIFFF (Paris International Fantastic Film Festival), petit évènement pour qui a grandi avec le film, 3615 code Père Noël n’a pas manqué de causer quelques éclats de rire, et ce dès ses toutes premières secondes. L’objet de ces ricanements : le carton introductif, stipulant avec le plus grand sérieux « Francis Lalanne présente ». Mais chose plus étonnante encore, c’est la famille Lalanne au grand complet qui est derrière le film. René Manzor, le réalisateur, n’est autre que le frère du chanteur.

C’est lui qui, tel qu’il l’explique dans un entretien avec L’Ecran Fantastique, a dissuadé l’interprète d’On se retrouvera de devenir professeur de lettres, pour se consacrer à la musique. Simple renvoi d’ascenseur, quand Manzor, déjà fort de deux courts-métrages, tente de monter un long-métrage, la star contacte Alain Delon pour un poste de producteur. Le comédien produit et joue donc dans Le passage, petit classique fantastique qui connaît un vrai succès, critique et populaire (1,9 million d’entrées). Les frères Lalanne créent à cette occasion une maison de production.

 

photoLe très beau Le Passage

 

Étrangement, le cinéaste subit après ça une véritable traversée du désert, où il se consacre au montage de bandes-annonces. Trois ans au terme desquels il murit lentement mais sûrement 3615 code Père Noël, finalement financé grâce à la firme et les quelques deniers qu’il reste du Passage. En tout, ce n’est pas un, pas deux, mais trois Lalanne qui y participent. En effet, la musique est signée Jean-Félix Lalanne, troisième membre de la fratrie très célèbre pour son maniement de la guitare. C’est donc lui qui est à l’origine de la très marquante parodie de Eye of the Tiger introduisant le personnage principal.

You May Also Like

More From Author