La science vient-t-elle de créer le premier minerai plus résistant que le diamant ?

Le diamant est le matériau le pus solide et résistant présent sur Terre. Cette affirmation est toujours vraie aujourd’hui, mais elle est plus contestée que jamais par le monde scientifique. Malgré sa structure cristalline acquise au fil de millions d’années d’évolutions, le diamant, cet alliage de carbone pur, pourrait perdre le titre de minéral naturel le plus résistant. Plus dur que la pierre, insolvable dans l’acide, le diamant a sur le papier toutes les caractéristiques du champion, pourtant, il pourrait être battu.

Selon des simulations, qui ne sont pour le moment qu’au stade théorique, un minéral encore plus résistant que le diamant pour exister. Nommé le BC8, ce minéral est lui aussi composé de carbone pur, comme le diamant, mais il serait jusqu’à 30% plus résistant que la pierre précieuse. Et pour cause, il dispose d’une structure cristalline légèrement différente, qui lui permet de mieux résister aux très fortes pressions.

Un minéral imaginaire ?

Mais malgré cette découverte théorique, le diamant reste le minéral le plus résistant au monde, et pour cause, aucun laboratoire n’a réussi à synthétiser du BC8. Selon les calculs d’un superordinateur missionné pour comprendre les conditions nécessaires à la formation du BC8, il faudrait atteindre des niveaux de pression et de température extrêmes. Des sommets que même les plus grands laboratoires du monde ne font que toucher du doigt.

Plusieurs expériences sont en cours en ce moment même pour amener à la création de ce BC8. L’une des théories intéressantes suggère de reprendre le fonctionnement d’un accélérateur de particule. En faisant se percuter deux diamants à de très fortes vitesses, la puissance de l’impact pourrait permettre d’atteindre en un point très précis les niveaux de pression et de température nécessaire.

Pour les scientifiques, il existe cependant un autre moyen de trouver du BC8, et naturellement. En effet, si ce minerai demande des conditions de formation introuvables sur Terre, il serait possible que ces niveaux de pression et de température aient déjà été atteints sur d’autres exoplanètes riches en carbone. Pour ces scientifiques, qui ont publié leurs conclusions dans un article de la revue The Journal of Physical Chemistry Letters, la solution à ce problème de carbone serait donc plutôt à trouver du côté des systèmes stellaires que dans les profondeurs de la Terre ou dans les chambres fortes de laboratoire.

Un minerai utile ?

Si le monde scientifique s’est pris de passion pour trouver un minerai plus résistant que le diamant lui-même, ce n’est pas simplement pas curiosité. Les intérêts scientifiques d’une telle découverte sont immenses. En effet, le diamant est déjà utilisé dans le monde de la recherche ou celui de l’industrie de précision. Mais aussi résistant soit-il, certaines entreprises arrivent à le malmener, elles seraient donc très intéressées par une solution encore plus résistante.

🟣 Pour ne manquer aucune news sur le Journal du Geek, abonnez-vous sur Google Actualités. Et si vous nous adorez, on a une newsletter tous les matins.

You May Also Like

More From Author