La vice-championne du monde du 100m a fui le Mali en raison de sa couleur de peau

3 min read

La vice-championne du monde du 100m a fui le Mali en raison de sa couleur de peau

Indésirable au Mali, Adiaratou Iglesias a fui son pays et pris la nationalité espagnole après son adoption.

Une vie de souffrance avant la gloire. Née à Bamako, au Mali, l’athlète malvoyante Adiaratou Iglesias Forneiro, vice-championne du monde du 100 m handisport, a un passé comme peu d’athlètes avant elle ont vécu. Atteinte d’albinisme, anomalie génétique héréditaire qui, en plus d’altérer la vue, modifie également la pigmentation de la peau, elle a vécu des années de persécutions en Afrique.

Au Mali comme dans plusieurs autres pays du continent, l’albinisme est en effet très mal vu. Les personnes touchées sont considérées comme porte-malheurs et certaines sont prises en chasse pour être mutilées ou tuées, les membres d’un albinos étant à l’inverse considérés comme porte-bonheurs par la coutume. La peau, les cheveux ou les organes d’albinos, parfois associés à des potions d’un autre âge, se vendent de plus très cher au marché noir. 

Réduite à s’enfermer dans sa famille musulmane, auprès de sa mère sourde et muette et des deux autres femmes de son père, Adiaratou Iglesias Forneiro a dû quitter sa région d’origine dès à l’âge de 11 ans à cause de sa maladie. En danger, elle sera été envoyée au sud de l’Europe, en Espagne, à Logrono, chez l’un des demi-frère de son paternel.

Dans l’insécurité permanente depuis son enfance, elle ne sera pas non plus épargnée par son hôte, celui-ci ayant tenté de noyer sa propre femme. Cet incident lui a permis de rejoindre un centre pour mineurs et d’être adoptée, quelques années plus, tard par une Espagnole, Linda Iglesias Forneiro. La fin de l’enfer et le début d’une renaissance.

Avec la nationalité espagnole, Adiaratou Iglesias a trouvé refuge et a pu se projeter dans un véritable projet de vie. La Galicienne va s’investir corps et âme dans l’athlétisme, malgré sa vue réduite à environ 20% selon les estimations. Les succès ont vite suivi. Vice-championne du monde du 100 m sprint catégorie T13 pour les malvoyants, elle s’est aussi illustrée sur les Jeux de Tokyo en décrochant l’or du 100 mètres. En 2019, elle a été vice-championne des 100 et 200 mètres. Avant de confirmer à Paris en 2024 ?

Le racisme est malheureusement courant dans tous les sports et encore très présent à notre époque. Que ce soit pour une persécution sur une anomalie physique, un choix de vie ou surtout la couleur de peau, ceci est devenu un véritable fléau. Le week-end du 20 janvier 2024, le footballeur français Mike Maignan a été victime de cris de singe en Italie lors du match entre l’Udinese et le Milan AC. S’il a décidé de sortir du terrain dans un premier temps, le match a finalement repris quelques minutes plus tard. Si des actions sont envisagées, rien n’a été véritablement mis en place pour sanctionner ou réaliser un électro choc dans le monde du sport.

You May Also Like

More From Author