l’astuce de la SNCF pour augmenter discrètement ses tarifs

3 min read

Cette année, les Cartes Avantages de la SNCF seront… encore moins avantageuses. L’an passé, les cartes de réduction dédiées au réseau ferré français subissaient déjà le courroux de l’inflation. Si les consommateurs étaient épargnés d’une augmentation du tarif à l’achat, un nouveau plafonnement des billets de train engendrait alors des dépenses plus élevées à chaque trajet réservé. Les tarifs en vigueur à 39€ pour 1 heure 30 de route, 59€ jusqu’à 3 heures et 79€ au-delà de 3 heures recevaient une augmentation de 10€, pour atteindre de nouveaux paliers de 49€, 69€ et 89€. Suite à cette décision controversée, Clément Beaune promettait alors de protéger les Cartes Avantages contre toute nouvelle augmentation en 2024. Malheureusement pour les consommateurs : la SNCF a trouvé le moyen de contourner ces belles paroles.

Officiellement, les cartes de réduction et les plafonds ont été protégés de l’inflation. Mais alors, pourquoi donc certains usagers constatent des trajets plus onéreux qu’à l’accoutumée en ce début d’année ? La clé de cette énigme se trouve dans la méthode de calcul des durées de trajets. En déployant quelques ajustements discrets à la façon d’appliquer les tarifs plafond des Cartes Avantages, la SNCF a trouvé le moyen de faire augmenter drastiquement le coût des billets. Puisque la durée d’un voyage pour une même destination varie en fonction des arrêts effectués en cours de route, la Société nationale des chemins de fer établit désormais un temps de trajet moyen basé sur les différents itinéraires possibles. Cette technique a donc pour conséquence de faire glisser les billets au plafond supérieur pour de nombreuses destinations.

Les lignes populaires sont toutes concernées

L’Informé révèle la supercherie à l’aide d’une réponse du service client, obtenue auprès d’un usager du trajet Lyon-Lille. “Depuis le 31/01/2024, le prix plafonné de 6 trajets a augmenté de 20€ car initialement la SNCF se basait sur le meilleur temps de parcours, et se base désormais sur le temps moyen” détaille la SNCF. La direction a toutefois souhaité corriger le tir en expliquant que seules cinq lignes sont aujourd’hui concernées par ces changements. Les voici :

  • Paris-Rennes
  • Paris-Lorient
  • Paris-Poitiers
  • Lille-Lyon
  • Lille-Strasbourg

Sans surprise, cette sélection d’itinéraires regroupe des trajets particulièrement fréquentés au quotidien, notamment par les travailleurs et les touristes. “La majorité des voyageurs avec la Carte Avantage voyagent à un prix inférieur au prix plafonné” déclare la SNCF pour tenter de rassurer les usagers. Sur l’axe Paris-Rennes par exemple, l’application SNCF Connect propose effectivement une multitude de trajets à moins de 69€. Toutefois, certains billets parmi les trajets les plus courts dépassent malgré tout la limite autrefois fixée à 49€, comme en témoigne cette capture d’écran.

Sncf Connect Augmentation Rennes Paris
Certains trajets de 1h26 coûtent désormais 53€. © SNCF Connect / Journal du Geek

Malgré la hausse des prix plafonnés, la Carte Avantage reste le meilleur moyen pour voyager avec TGV à prix maîtrisés” rappelle la SNCF. Hélas, il semblerait que les voyageurs se retrouvent contraints à payer leur déplacement toujours plus cher en 2024, malgré de nombreuses promesses pour rendre “le moyen de transport le plus écologique” toujours plus accessible.

🟣 Pour ne manquer aucune news sur le Journal du Geek, abonnez-vous sur Google Actualités. Et si vous nous adorez, on a une newsletter tous les matins.

You May Also Like

More From Author