Le Canada s’incline 2-0 contre la Suède au Championnat du monde de hockey junior

Alan Letang a vu Équipe Canada junior faire face à l’adversité auparavant. La formation nationale a perdu son premier match du tournoi de l’année dernière 5-2 contre la Tchéquie en sol canadien avant de rebondir pour remporter sa deuxième médaille d’or consécutive.

À ce moment, Letang était instructeur adjoint. Maintenant entraîneur-chef, il devra tirer profit de son expérience pour remettre son équipe sur les rails après une défaite de 2-0 contre la Suède subie vendredi.

 

Hugo Havelid a réalisé 21 arrêts pour blanchir les Canadiens, qui n’ont jamais été en mesure de se ressaisir après une première période difficile.

« Si on pensait qu’on n’allait pas être mis au défi dans ce tournoi et qu’on n’allait pas faire face à l’adversité, on serait assez naïfs, a lancé Letang. Notre confiance n’a pas changé. Elle n’a pas été ébranlée. »

Le pilote a également indiqué que certains de ses joueurs devront en faire plus.

 

« Ils doivent se regarder dans le miroir et se demander s’ils en ont fait assez », a-t-il clamé.

Contrairement à l’année dernière toutefois, le Canada ne peut compter sur le talent générationnel de Connor Bedard ni sur plusieurs autres joueurs admissibles à participer qui sont plutôt dans le giron d’une équipe de la Ligue nationale de hockey (LNH) quand les choses tournent mal.

« On joue trop individuellement, on mise trop sur notre talent, a dit le Québécois Mathis Rousseau, qui a effectué 22 arrêts à son troisième départ. On a eu de la difficulté à atteindre l’enclave puisque trop de joueurs ont tenté d’y aller à un contre un. »

Tom Willander et Noah Ostlund ont marqué les filets de l’équipe hôte, qui s’est assurée du premier rang du groupe A avec trois jeux blancs en autant de sorties. Theo Lindstein a obtenu deux aides.

Le Canada est deuxième dans le groupe avec six points en trois parties. Quelque 3500 Canadiens ont fait le voyage pour assister à ce match.

« Fantastique, a dit Willander, dont les droits appartiennent aux Canucks de Vancouver, à propos de l’atmosphère. Une bonne équipe que nous avons battue aussi. »

Rousseau, qui a été ignoré lors des deux derniers repêchages de la LNH, a fait de son mieux pour garder le Canada dans la rencontre. Tout comme Rousseau, Havelid n’a jamais été repêché et est considéré comme petit selon les standards actuels de la LNH chez les gardiens.

« Les matchs importants sont encore devant nous, a lancé Havelid. On ne peut pas croire que nous sommes trop bons. »

La Suède a ouvert la marque à 1:53 de jeu au deuxième engagement. Matthew Poitras, l’espoir des Bruins de Boston, n’a pas été en mesure de dégager son territoire et Willander a récupéré la rondelle. La sélection des Canucks a décoché un tir qui a déjoué Rousseau, alors que le défenseur Noah Warren lui cachait la vue.

Rousseau a réalisé un bel arrêt contre Jonathan Lekkerimaki, mais le jeu s’est poursuivi et Ostlund a marqué sur un retour de lancer à 10:39 de jeu.

Macklin Celebrini a frappé le poteau en troisième période, durant le premier avantage numérique du Canada.

 

Les Canadiens croiseront le fer avec les Allemands, dimanche, à l’occasion de leur dernier match de la ronde préliminaire.

À voir en vidéo

You May Also Like

More From Author