Le Canadien de Montréal rappelle le défenseur Jayden Struble du Rocket

Martin St-Louis avait utilisé le qualificatif « mou » pour parler du jeu de sa troupe face aux Bruins de Boston, samedi, et l’entraîneur-chef du Canadien de Montréal a donc mis l’accent sur le travail lors du retour au boulot.

Les joueurs du club montréalais ont participé à plusieurs exercices axés sur les batailles le long de la rampe au Complexe sportif CN de Brossard. Ils ont même effectué quelques longueurs de patinoire en fin d’entraînement.

Après une séance avec des cibles d’entraînement la semaine dernière, les choix d’exercices de l’entraîneur ont de nouveau fait réagir, lundi matin. St-Louis a toutefois insisté pour dire qu’il ne s’agissait pas d’un entraînement punitif.

« Je ne pense pas avoir tiré une cartouche, a-t-il dit. Vous devez comprendre que vos actions ont des conséquences. Je suis certain que les joueurs s’attendaient à ça aujourd’hui. Si un jeune joueur ne s’y attendait pas, je suis certain qu’un vétéran l’avait averti.

« Mais il ne faut pas les faire travailler juste pour travailler. Il faut un objectif », a ajouté St-Louis.

Bien que le Canadien traverse une séquence de quatre défaites, St-Louis a rappelé qu’il avait été satisfait du jeu de son groupe lors des deux premiers revers.

L’histoire a été différente jeudi, dans une défaite de 6-5 contre les Golden Knights de Vegas, puis samedi, lors d’un revers de 5-2 face aux Bruins de Boston.

« Ce sont deux thèmes différents, a raconté St-Louis. Contre Vegas, nous n’avions pas bien géré le risque. Nous nous étions beaucoup tirés dans le pied. Contre Boston, nous avons couru après la rondelle, parce que nous ne travaillions pas ensemble dans l’échec-avant.

« Ça fait deux matchs que nous ne nous ressemblons plus comme avant, a-t-il ajouté. C’est un creux de vague pour nous, mais chaque équipe passe à travers ça. »

Les joueurs s’attendaient donc à un entraînement intense.

« Nous n’avons pas joué hier (dimanche) et nous ne jouons pas demain (mardi), l’occasion était donc bonne d’avoir un entraînement axé sur le travail, peu importe la qualité récente de notre jeu », a souligné le défenseur Mike Matheson.

« Notre effort contre les Bruins n’était pas suffisant et nous devons rebondir, a-t-il ajouté. Nous devons nous présenter au travail avec l’intention d’être prêts à travailler. Nous aurons un autre bon entraînement demain, puis nous devons être prêts à affronter Anaheim. »

Le Canadien (7-9-2) affrontera les Ducks d’Anaheim mercredi soir, puis les Sharks de San Jose vendredi après-midi et les Kings de Los Angeles samedi après-midi.

Une première chance pour Struble

 

Le Canadien a rappelé le défenseur Jayden Struble du Rocket de Laval avant de partir vers la Californie.

Struble, qui est âgé de 22 ans, n’a pas encore joué dans la LNH. Il a récolté un but et cinq aides en 12 parties avec le Rocket cette saison.

Il était dans un restaurant du quartier Centropolis de Laval dimanche midi quand il a reçu un appel de l’entraîneur-chef du Rocket, Jean-François Houle, lui annonçant la bonne nouvelle.

« C’était assez fou », a-t-il dit.

« Tout ce qui entoure la LNH, c’est un peu plus stressant, même quand je m’en venais ici ce matin, j’étais un peu nerveux, a ajouté le natif du Rhode Island. Mais une fois sur la glace, vous retrouvez votre calme. Je connais la plupart des gars, puisque je me suis entraîné avec eux à la fin de l’été. »

Le Tricolore a sélectionné Struble en deuxième ronde, 46e au total, lors du repêchage de 2019. Il a rejoint le Rocket en fin de saison le printemps dernier après un stage de quatre campagnes à l’université Northeastern, à Boston.

« Je suis fier d’avoir surmonté de l’adversité, a-t-il répondu lorsqu’il a été interrogé sur ce qui le rend le plus fier dans son parcours depuis le repêchage. J’ai subi des blessures au niveau universitaire et les choses ne semblaient pas toujours aller en ma faveur. Mais je pense que j’ai eu un déclic cet été. Je savais ce que je devais faire pour me préparer au niveau professionnel. »

Pour faire une place à Struble dans sa formation, le Canadien a inscrit le nom de l’attaquant Rafaël Harvey-Pinard sur la liste des blessés.

Harvey-Pinard est aux prises avec une blessure au bas du corps et a raté cinq des huit derniers matchs du Tricolore. Il a été limité à 13 parties cette saison et a amassé seulement quatre aides.

De son côté, le défenseur Arber Xhekaj est blessé au haut du corps. Son état de santé demeure sous évaluation quotidienne. Il a raté le duel face aux Bruins après s’être blessé lors de la rencontre de jeudi contre les Golden Knights.

Harvey-Pinard et Xhekaj n’ont pas accompagné leurs coéquipiers dans l’avion vers la Californie, lundi.

Pour sa part, le défenseur Jordan Harris a raté l’entraînement du Canadien lundi matin puisqu’il profitait d’une journée de traitements. Harris a effectué un retour au jeu samedi, après avoir raté deux parties la semaine dernière en raison d’une blessure au haut du corps. Il a toutefois accompagné ses coéquipiers dans l’Ouest américain.

À voir en vidéo

You May Also Like

More From Author